Allaitement, cododo, la racine, le mythe…

Je viens soulever un problème de société…
Qui, en tant que grande nichonneuse ne s’est jamais entendu dire: « l’allaitement ca fatigue », « tu es trop fatiguée pour allaiter » etc. ?? Toutes je pense au moins une fois…
Pour ma part mon petit Arnaud a fait ces nuits à… 2 ans !
J’ai tenu bon les 3 premiers mois… »Bonne mère tu es et resteras, au non jamais dans mon lit tu te nicheras » Et puis, disons les choses telle quelles sont… j’ai pété un câble… ou plutôt j’ai fais ma crise d’ado en retard (ou trop tard à voir). Trop d’épuisement, je dormais 2/3 heures par nuit… Un jour donc, j’ai brisé les tabous, j’ai joué avec le feu, j’ai craché sur la société… bref… J’ai mis mon bébé dans mon lit !
Fini les hurlements déchirés, bonjour les câlins, les bisous, et… bonjour les nuits un peu plus calmes ! J’ai vu mon tout petit se transformer, tellement serein… Oui c’est bien mieux ainsi, pour moi et aussi pour mon fils…
C’est pleine de honte d’avoir « cédé » que j’essayé de cacher comme je pouvais ma faute de mauvaise mère qui accepte tout les caprices… Mais bien sûr, ca c’est su ! A moi les « c’est super incestueux », « tu vas le garder dans ton lit jusqu’à sa majorité ? », « Et le couple dans tout ca? », « Si tu cèdes à ses caprices dans 3 ans il te bouffe ton gamin », « tu n’as qu’à arrêter d’allaiter, passé 3 mois ca sert plus à rien »…
C’est assez hilarant ce que les gens osent te dire quand tu es jeune maman… Surtout quand tu as 16 ans…
Et puis… Après un mois de culpabilité atroce et de questionnement je tombe sur un article sur un blog, tel que celui-ci… mes yeux se mettent à briller… Je ne suis pas folle ! Je ne suis pas la seule sur terre à faire ca, c’est une vrai méthode éducative et ça porte un nom : Le cododo…
Un mot, une définition qui, entre nous, m’a sauvé la vie… C’est alors d’une fierté sans nom que j’ai assumé, et crié à qui veut l’entendre que OUI je suis une bonne maman ! Et instinctive en plus, que je sais ce que je fais, et que, si si je vous jure c’est une méthode éducative.
Alors oui mesdames, messieurs on peut allaiter et dormir, on ne doit pas faire de choix !
Le cododo existe depuis toujours il est encore très pratiqué ! Chine, Japon, Allemagne, Finlande…
En France c’est vers le XVIIIème siècle que les choses se compliquent… l’Église !
Avec les maladies, la peste entre autres, on demanda aux parents de ne plus dormir avec leurs enfants… puis on annonça que dormir avec son enfant était incestueux… L’Église a toujours raison… Ce mythe est toujours resté. A l’heure actuelle, il y a aussi une question d’argent…
Vous avez une idée du prix qu’il faut pour payer une chambre au bébé qui arrive ? Et si tout le monde dort avec les enfants… ca veut dire moins de chambres ? Moins d’achats ?
Puis vient la mort subite du nourrisson (MSN) et la peur de l’asphyxie : « tu vas l’étouffer ! »…. L’instinct (maternel et paternel) fait en sorte que non… Tu n’étouffes pas ton bébé. De plus, il existe maintenant des lits « spécial cododo ».
D’ailleurs il est prouvé scientifiquement que pratiquer le sommeil partagé limite les risques de MSN…
Les autres avantages sont nombreux :
– Ne plus avoir peur
– Se reposer … enfin
– Le plaisir d’une proximité réelle
– La confiance en soi
– L’allaitement facilité
– Une adaptation rapide à tous les changements de la vie quotidienne
– Pouvoir surveiller et rassurer son bébé

En conclusion, j’ai allaité 13 mois, j’ai pratiqué le cododo 2 ans… C’était le bon moment pour toute la famille qu’Arnaud retrouve son lit, chose qui c’est fait en douceur, sans cris, sans pleurs… mon petit bout d’homme dort seul maintenant, pas de colère ou de « comédie »… Encore un mythe ! Je ne regrette pas du tout et vous savez quoi ? Pour bébé numéro deux : hop, direct dans le lit de papa et maman et… J’ASSUME !

Quelques liens pour terminer :
Le cododo
Co-dodo, article de Wikipédia
Sommeil partagé en France, par la LLL

Par Pauline.

Publicités

18 réponses à “Allaitement, cododo, la racine, le mythe…

  1. Chapeau, toujours… Pas facile d’assumer ce genre de choix à l’heure actuelle, et un petit rappel des origines de l’absence de cododo en France ne fait jamais de mal… Ah, la pudibonderie du catholicisme… Merci pour ton billet si juste, ça aide à continuer malgré tout !

  2. attends, j’ai pas tout compris : tu as 16 ans ?
    Pour le cododo, c’est naturellement qu’on a cododoté, mais mon fils a la facheuse habitude de bouger dans tous les sens. Alors je peux l’affirmer : NON, une maman étouffera pas son bébé, par contre, elle pourra se réveillée roulée en boule, au pieds du lit et se demander ce qu’elle fiche là, et son fiston en diagonale dans le lit (notez que le papa lui est pénard, il a pas bougé, le bébé ne prend QUE l’espace vital de la maman)
    Alors au final, pour moi ça a été le contraire : pour dormir sereinement, j’ai mis fin à ce partage d’espace : c’est mon coté du lit ! Tout le lit c’est mon coté du lit !

  3. Très bon billet, merci. Chez nous, 4 ans et 4 mois pour le dernier cododo, mini-louloutte a décidé du jour au lendemain qu’elle était « grande » et qu’elle dormirait dans la même chambre que sa soeur. Maintenant je cododote avec mon mari et ce type de sommeil partagé n’étonne personne, bizarre non ??

  4. Très beau billet !
    J’ai fait du ‘cododo’ avec mon fils pendant un mois et demi , il dormait dans son lit à côté du mien, on m’a fait pas mal de réflexions, qu’importe j’ai assumé moi aussi ! 🙂

    Je n’ai pas duré plus longtemps car je n’ai pas eu la chance de pouvoir allaiter mais bébé est retourné dans son lit très calme aussi, et lui comme moi avons d’ailleurs mieux dormis car ça fait du bruit un petit bébé et une maman avec l’instinct maternel (comme tu le dis si bien) se réveille au moindre petit bruit !
    Je trouve ton billet parfait !

  5. Oh oui : vive le cododo !!!
    Les nuits sans lever, les grasses mat jusqu’à midi…

    Malgré toutes les prédictions alarmistes des « sages-qui-n’ont-jamais-dormi-avec-leur-enfant-oh-mon-dieu-on-n’est-pas-fou », ma grande a intégré sa chambre sans aucun problème à un peu plus de 2 ans, elle était super fière. La petite n’a pas encore 10 mois donc elle est toujours avec nous.

  6. Encore un article que j’aime !
    J’ai pratiqué le cododo au début avec ma fille à peine 2 mois, puis j’ai écouté les conseil des autres et l’ai mis dans sa chambre. J’ai passé 16 mois de misère, jusqu’à ce qu’on soit obligé à nouveau de dormir ensemble et là ça a tout amélioré. C’est une belle petite fille épanouie maintenant qui dort seule dans sa chambre parfois elle rejoint papa et maman. Pour son petit frère, je ne me suis même pas posé la question, il dormirait avec nous un point c’est tout. Ça fait 13 mois que ça dure ^^ .

  7. Oui vive le co-dodo!!! Chez nous aussi on co-dodote avec l’ainée qui connait très peu son lit!!! Par contre le 2ème dort très bien dans son lit, il a co-dodoté dans notre chambre les 4/5 premiers mois puis un peu la nuit quand de m’endors pendant qu’il tête et après je le repose parce qu’avec sa soeur en plus c’est plus très pratique!!!

  8. j’ai codoté aussi pendant les premiers mois de ma fille, et j’ai eut le droit à toute les réflexions « tu va l’étouffer! » mais non ce n’est pas arrivé! j’ai fais attention au couette et oreillé, quand à mon propre corps, l’instinct le guidait.
    par contre chez moi le père aurrait étouffé son bébé sans sourciller tellement il dort profondément (dès fois il m’écrase moi-même, hum hum) donc ma fille dormait toujours de mon coté uniquement après quelque essais infructueux au milieu du lit (ou heureusement j’étais éveillée pendant que mon homme s’étalait).
    mais c’est normal, des milliers d’année d’évolutions ont permis à la femme de s’éveillé à cet instintc, et l’homme en a été privé! pendant des miliers d’année, femme et enfants dormaient tous ensemble tandis que l’homme dormiat légèrement (l’histoire d’un ou deux mètres) plus loin près à acceuillir un quelquonque danger en premier. l’homme est donc moins génétiquement prévu pr le cododo, ce qui ne veut pas dire que tous sont incompatible avec.

  9. super billet merci Pauline!
    De notre côté, cododo conseillé dès la naissance par notre sage-femme (aad, accompagnement global, hippies dépravés tout ça…!) et toujours après 13 mois!
    On commence nos nuits avec ma fille en « side-bed », on fini toutes les nuits à 4 dans le même lit (avec le chat en plus sur nos pieds…). Et on DORT!
    J’ai eu affaire aux même réflexions que toi, c’est culturel et sociétal mais combien de maman font du cododo sans oser le dire! C’est en en parlant comme tu le fais que plusieurs mamans m’ont avoué à demi-mot avoir partager le sommeil de leurs petits (et moins petits!).

    • + 1 !!
      Le cododo depuis la naissance nous a permis de DORMIR, tous les trois (+ le chat), paisiblement et de faire même la grasse mat, contrairement à nos amis qui ont suivi le bon vieux diktat de mettre le bb aussi loin que possible du lit parental.

      Notre fiston a été un bébé étonnamment calme (ça surprenait énormément les gens) et je suis persuadée que cela était dû au fait qu’il se sentait affectivement contenu en permanence grâce au cododo, au portage et à l’allaitement.

      Merci pour ton billet et chapeau pour ta sagesse de jeune maman 😉

  10. Evidemment je suis d’accord. La Fève dort avec nous depuis son premier mois. Mes nuits en sont grandement facilitée. Par contre, je ne sais pas si je la garderai avec moi deux ans 😉

  11. ma fille n’a jamais réussi à dormir avec moi. elle aime avoir son espace !
    par contre elle a dormi dans son lit dans notre chambre jusqu’à ce qu’elle fasse ses nuits! c’est quand même le minimum quand on allaite!

  12. Il ya quelques années je faisais partie des gens qui disait « les enfants n’ont rien à faire dans la chambre des parents ! Puis en grandissant je me suis dit « mouais le lit dans la chambre les premières semaines ça peut être pratique, surtout avec l’allaitement  »
    Puis j’ai appris que j’étais enceinte et non pas d’un mais de deux bébés et là le cododo s’est imposé comme une évidence à la réussite de l’allaitement. Le papa a fabriqué un lit de cododo (ceux du commerce pour les jumeaux je les trouve pas top et excessivement chers). Nous avions donc un side bed de 70*140 ou nos deux amours dormaient à deux sans soucis (en ayant même la place de mettre le matelas à langer et qq couches sur le coté 😉 )

    Qu’est ce qu’on a eu comme réflexions !!!! Mais nous avons assumé, il est même arrivé que le papa deserte le lit pour la chambre d’ami pour mieux dormir et là encore beaucoup de jugements « quoi il te laisse gérer seule la nuit »  » les enfants ça se fait à deux »… Ouais enfin expliquer moi ce qu’il peut faire la nuit et en plus sachant qu’il se lève à 6h du mat pour aller bosser et que moi le cododo me permet des grass’mat jusque midi à coups de « sein-somnifère » !!!

    Nous avions dit que ça serait juste pour les premiers temps ! Mais les premiers temps finallement c’est très relatif !!!
    Aujourd’hui ils ont bientot un an, sont toujours allaités et cododote toujours en partie, le lit est toujours monté, les petits sont couchés dans leur chambre mais il est fréquent (pour ne pas dire systématique) qu’un des deux (voir les deux !) nous rejoignent dans la nuit !

    Pauline ce n’est pas la première fois que je lis un de tes écrits et franchement ta force de caractère m’impressionne !!!! Tu as du avoir tellement à te battre pour t’imposer en tant que Maman, chapeau bas !!!!

  13. Bon et bien, je suis surprise… Je n’ai jamais pratiqué le cododo avec mon fils pour une raison simple : dans mon lit ou dans ma chambre dormait aussi un chat très jaloux qui aurait pu faire du mal à mon bébé. Mais mon bébé faisait ses nuits à 3 mois, n’a jamais eu de problème pour s’endormir etc. alors qu’il avait sa propre chambre dés la naissance. Je dois dire aussi que pour notre couple, je trouvais mieux d’avoir notre lit pour deux, car quand on passe son temps avec un bébé au sein ou dans les bras, les moments d’intimité sont difficiles à part la nuit au lit… Ceci dit, je respecte cette pratique du co-dodo et de toute façon j’ai horreur des gens qui vous dictent votre conduite, qu’on soit enceinte ou jeune maman. Chacune fait pour le mieux et ses choix doivent être respectés. Et puis je crois qu’une maman épanouïe a déjà de fortes chances d’être une bonne mère, si cet épanouissement passe par le co-dodo pour certaines, alors c’est forcément une bonne chose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s