Juste une maman qui nourrit ses enfants

On ne peut pas vraiment dire que j’ai « choisi » d’allaiter. Non. Parce que « choisir », c’est « prendre de préférence », « sélectionner une solution par préférence ».
Ce qui implique qu’il faut y réfléchir, peser le pour et le contre, étudier diverses possibilités… ce que je n’ai pas fait, vu que pour moi la question ne se posait pas : j’allais allaiter. Je n’avais pas à « choisir », vu que mes allaitements étaient des évidences.
Le choix que j’ai fait, en revanche, c’est de le revendiquer. Car malheureusement, on en est là aujourd’hui : il faut sans cesse se justifier, faire face aux préjugés, aux regards de travers, à certaines réflexions même. Alors oui, j’ai allaité mes enfants, non ça ne m’a jamais empêché de faire quoi que ce soit, oui j’ai allaité en public, non je ne me fiche pas du regard des autres.
Je ne m’en fiche pas pour la simple et bonne raison que ça m’énerve qu’un acte aussi naturel et légitime qu’est l’allaitement soit ainsi dénigré et propice à tant de préjugés… combien de fois j’ai entendu : « s’il prenait le biberon, il ferait ses nuits plus rapidement non ? », « tu es sûre que ton lait est assez riche ? », « ah bon, tu allaites devant des gens que tu ne connais pas ? », « et tu n’as pas peur qu’il soit capricieux vu comment il est collé à toi ? », « oh tu es courageuse d’allaiter, moi ça m’aurait trop fatiguée » … autant d’âneries auxquelles j’ai répondu, toujours avec le sourire, parfois avec agressivité.
Mais ce qui marche le mieux, c’est le second degré : « nan, évidemment que mon lait n’est pas assez riche, c’est pour ça que je continue, histoire qu’il crève la dalle » …

Je ne suis pas Wonder-woman, je ne suis pas une hippie déjantée qui vit à l’âge de pierre, je ne suis pas non plus une extrémiste de l’allaitement, je suis juste une maman qui nourrit ses enfants.

Par Solen.

Publicités

16 réponses à “Juste une maman qui nourrit ses enfants

  1. Tout à fait d’accord. Ce qui est épuisant ce n’est pas l’allaitement, c’est de répondre aux remarques déplacées de ceux qui pensent avoir des réponses alors qu’ils ne savent tellement pas de quoi ils parlent. Et leurs regards un peu tristes quand ils comprennent qu’on fera bien ce qu’on voudra, genre: « rien à faire pour elle, la pauvre… ». M’énervent!!!! C’est dingue quand même de ne pas imprimer le fait que c’est NORMAL d’allaiter!! Bref…

  2. Cela n’a pas tout de suite été une évidence pour moi car très peu de modèle autour de moi… donc je me suis lancée pour mon premier en me disant je vais essayer…Une de mes plus belle expérience! Du coup pour mon deuxième je te rejoins pour le « choix ».
    Juste une petite pensée pour les mamans qui aimeraient allaiter et qui ont des difficultés…

  3. @Maud : c’est clair que pour beaucoup, c’est de donner un biberon qui est « normal » …
    et merci les filles pour vos commentaires.

  4. Tu peux pas savoir comme je t’envie, comme j’envie les seintes, je pensais faire partie du club, je suis une femme, je porte mes enfants, j’accouche normalement mais j’ai les mamelons invagines, rentres, ombiliqués, les termes sont varies tout ca pour dire que ca m’a pourri la vie. Les bouts de sein en silicone se décollaient, il fallait tirer le lait, j’ai fait, manuellement, électriquement mais quand le premier enfant fait régurgitation sur régurgitation et que vous voyez le lait que vous tirez en pleurant de douleur (parce que qui dit bouts de sein rentres dit bouts de sein hyper sensibles) finir a la poubelle…. J’ai jeté l’éponge, et j’ai eu le droit a toutes ces remarques en lot de « consolation », pour me consoler moi j’ai pratique le cododo, et j’ai mixe les purées maison 🙂 J’ai eu les mêmes commentaires idiots « bebe bras » « bb dans le lit c dangereux » et j’en passe….

    Non effectivement il est pas toujours question de choix, parfois on fait juste avec ce qu’on a….

  5. Ben ouais, pour etre tout a fait juste dans mon témoignage je dois préciser que miraculeusement (ou a force de travail) le bout de sein droit est sorti a ma 2ème grossesse, j’ai donc tente le truc mais montée de lait dans les 2 seins et les bb qui hurlent quand je leur présente le sein relou…. Ok j’aurais pu vider le sein gauche a coup de tire lait, donner que du droit, mais bout de sein devenu hyper douloureux, le tout devenant complexe (ce qui n’est pas l’intérêt de l’allaitement) j’ai lâche l’affaire. J’ai rêve d’un allaitement naturel, simple, juste bb et moi, peau a peau, Meme toutes les 2 heures, Meme chaque seconde s’il aurait fallu et j’ai rien eu de tout Ca. Juste des cris, des bb énerves, maman a bout, et finalement le refus de mes enfants. C’est une claque sur le moment, apres tu passes a autre chose.
    Je pense que les courants qui visent a normaliser l’allaitement artificiel se voulaient a la base rassurant pour les mères qui pouvant pas. Mais n’oublions pas que cela s’appelle allaitement ARTIFICIEL. Et c Ca que je file a mon ton petit ange! Les mentions, « l’aliment le plus adapte a bb est le lait maternel » etc sont justes mais que faire quand on a pas le choix. Il ne faut rien diaboliser je crois. Et surtout ne pas écouter les autres comme tu le dis ma soso, sinon on en fini pas de cauchemarder 🙂

    • Tu as bien du courage d’avoir fait tout ça pour allaiter tes enfants.
      C’est bien, dans ces cas là, de savoir qu’on peut donner autre chose à ses enfants.
      J’aimerais être sûre que les courants qui visent à normaliser le lait artificiel le font pour cela mais j’ai bien peur que seul l’appât du gain ne les intéressent…

  6. J’ai allaité aussi et ce ne fût pas non plus un choix mais une évidence, mais à la différence de toi, je n’ai pas été « agressive » envers les gens, et les autres femmes, jeunes mamans en l’occurence, qui n’ont, elles pas faites ce choix. On dirait que tu déclares une « guerre de religion » : toi (et celles qui allaitent) contre toutes celles qui ne veulent pas, ne peuvent pas… et je trouve ça nule. C’est de l’intolérance. Je ne vois pas en quoi dire « tu es courageuse d’allaiter, moi ça m’aurai fatiguer » est une ânerie auquelle il faudrait répondre par l’agressivité? Pourquoi ce besoin de revandiquer l’allaitement, ce besoin « d’afficher » qu’on est « seinte »? Voilà c’est juste mon point de vue, (et je tiens juste à préciser qu’il n’y a aucune rancune, ni agressivité dans mes propos, j’essais juste de comprendre d’ou vient ce besoin de revendication, car je n’ai vraiment pas l’impression que les femmes qui allaitent soient agressées visuelement, ou verbalement… en tout cas pour commencer je vais lire ton blog à fond, j’y trouverai peut-être une réponse..

  7. C’est tout à fait ça, il n’y a rien à ajouter !
    L’allaitement est naturel, c’est donc la norme et en le « prônant », on ne dénigre pas pour autant le lait artificiel/

  8. je me permets de te répondre Monteiro, juste pour préciser certains points.
    ce que je voulais exprimer dans mon témoignage, c’est que les reflexions et regards de travers que j’ai eu pendant mes allaitements sont très agaçants à la longue. car oui, c’est une réalité : on ne peut donner le sein n’importe où sans avoir ce genre de réactions désobligeantes. et au bout d’un moment, c’est irritant de voir que certains attendent qu’on se « justifie ». mais en contre-partie, il y a aussi eu beaucoup de regards attendris et de sourires quand j’allaitais dans la rue hein !
    de plus, je fais très bien la différence entre celles qui ne veulent pas allaiter, et celles qui ne peuvent pas. concernant celle s qui ne VEULENT PAS allaiter, j’accepte leur choix, mais je ne le comprends pas du tout. concernant celles qui ne PEUVENT PAS allaiter, j’ai beaucoup de peine pour elles et leur projet d’allaitement qui tombe à l’eau.
    quant à ce « besoin de revendiquer », c’est ce que j’ai ressenti, parce que j’ai dû mal à concevoir qu’aujourd’hui on puisse voir des pubs pour Gallia ou Blédimachin mattraquées à la télé, et qu’on oriente les jeunes mamans vers ces produits, alors que dans les maternités le manque d’informations concernant l’allaitement maternel et sa mise en place est réel.
    je ne juge personne, je donne juste mon point de vue, et désolée si tu m’as senti aggressive, ça n’était vraiment pas le but.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s