Le don de lait maternel

Le don de lait maternel est un geste généreux et simple, il permet de sauver des vies d’enfants.

Le don de lait est collecté par les lactariums, ce sont des banques de lait où les dons sont stockés, analysés.

Comment devenir donneuse ?

Pour devenir donneuse, il vous faut contacter le lactarium le plus proche de chez vous ou celui de Marmande qui est le plus grand d’Europe. Une collectrice se rapprochera de vous pour vous expliquer les modalités du don.

Elles sont 18 collectrices qui sillonnent les 16 départements de collecte, en parcourant 600 000 kms par an et effectuant 10 500 visites en maternité et 43 000 visites à domicile.

Comment recueillir son lait ?

Le recueil de lait maternel se fait à domicile par la mère elle-même dans des règles d’hygiène normales. Il vous faudra remplir un questionnaire médical et faire une prise de sang pour effectuer une sérologie. La prise de sang est à effectuer tous les 3 mois.

Il n’y a pas de quantité minimale pour donner son lait. Chaque mère donne ce qu’elle peut quand elle le peut en fonction de sa lactation, de son temps. Le lactarium de Marmande accepte les dons de lait maternel peut importe l’âge de l’enfant, certain lactarium n’accepte le lait maternel que jusqu’aux 6 mois du bébé.

Le matériel (biberon, tire-lait, pastilles de stérilisation) est mis à la disposition des donneuses. La stérilisation doit être rigoureuse ainsi que la conservation du lait. Chaque don est identifié et étiqueté avec le nom de la donneuse, la date et la quantité. La collectrice étiquette les dons avec un code barre. Les dons de lait maternel sont ensuite récupérés par la collectrice du lactarium, transportés en véhicule réfrigéré et entreposés à son domicile dans un congélateur.

Le parcours du lait maternel au sein du lactarium.

A leur arrivée au lactarium, les biberons de lait maternel sont entreposés en chambre froide à -30° en attendant les résultats sérologiques.

Les résultats sérologiques négatifs, le lactarium trie le lait utilisable. Les biberons jugés conformes sont placés en chambre de décongélation à 4° pendant 24h. Ensuite, le lactarium procède à la mise sous lots c’est-à-dire au regroupement du contenu des biberons d’une même donneuse dans une poche pour effectuer les tests bactériologiques.

Les sous lots préparés pour lesquels la bactériologie est bonne sont regroupés en pool de quatre à six donneuses pour une quantité de 4,4 litres de lait, soit le volume nécessaire pour faire vingt flacons de 120 ml. On effectue à nouveau des tests bactériologiques.

Les flacons sont ensuite pasteurisés à basse température, le lait est chauffé dans des flacons de verre par immersion pendant 30 minutes dans un bain-marie à 63°C. Le lait est ensuite rapidement refroidi. On effectue de nouveau un test bactériologique.

Après pasteurisation, le lait est congelé dans un appareil spécial qui permet de congeler « en coquille » c’est-à-dire tout autour de la paroi sur une épaisseur d’1 cm environ.

Le lait est ensuite lyophilisé ou cryodessiccation c’est-à-dire que l’on va faire passer le lait de l’état solide à un état gazeux sans passer par la phase liquide à basse température. L’opération dure environ 20h et est contrôlée par ordinateur. La lyophilisation terminée les flacons sont bouhés hermétiquement sous vide, l’extrait sec contenu dans les flacons pèse 25 gr environ et ne renferme plus que 1 % d’eau. Cette très faible humidité jointe à l’absence d’oxygène permet la conservation du lait pendant dix-huit mois sans précaution particulière.

Les flacons sont prêts à être étiquetés, emballés et expédiés pour nourrir les enfants à qui le lait maternel lyophilisé est prescrit.

Le lait maternel lyophilisé possède les même propriétés que le lait de la maman.

A qui va être donné le lait maternel ?

Le lait maternel est destiné avant tout aux services de prématurés et de pédiatrie (plus de 120 centres hospitaliers dans 71 départements), aux autres lactariums en rupture de stock, et aux particuliers à titre externe lorsque l’enfant est rendu à ses parents.

Il donne d’excellents résultats dans l’alimentation des prématurés et des nourrissons présentant des troubles digestifs divers (intolérance aux protéines du lait de vache, diarrhées chroniques, etc.) ou porteurs d’une cardiopathie sévère.

Prescrit comme un médicament sur ordonnance, il est pris en charge à 100 % par les caisses de Sécurité Sociale.

Il convient à tout nouveau-né mais particulièrement :

-aux enfants prématurés,

-aux enfants à terme pour lequel on souhaite un complément,

-en cas d’insuffisance de la lactation (au début) ou

-aux enfants présentant soit  une insuffisance rénale,

-soit une cardiopathie,

-soit certaines maladies métaboliques.

Vous savez tout en ce qui concerne les donc de lait maternel. Maintenant…

Toutes à vos tire-laits ! Prêtes ? Donnez !

Liens :

Lactarium de Marmande

Lactariums de France

Lactariums de France localisation géographique

Par Maritxu.

Publicités

9 réponses à “Le don de lait maternel

  1. Merci pour tes ces informations. Je ne savais pas tout ça pourtant j’ai donné mon lait par 2 fois au lactarium de Strasbourg. 8L tiré lors de mon 1er allaitement et 28L pour le second.

  2. merci pour cet article.
    c’est grâce à des donneuses que mes nains, arrivés bien trop tôt, ont pu être nourris le temps que se fasse ma montée de lait … j’ai pu également faire des dons de lait, mais il est vrai qu’il reste encore du chemin à faire en terme d’information aux parents.

  3. Je découvre ton blog, et je suis d’un coup d’un seul définitivement fan ! Merci merci merci !!!
    Comme j’aurai aimé pouvoir donner mon lait. Je l’ai proposé lorsque j’ai accouché de n°2. réponse négative. Pas de lactarium par chez moi. Et pour ma fille, ça n’a pas changé. Toujours rien. Il y a pourtant une unité de néonat dans l’unique hôpital de mon département, mais pas de lactarium… Il serait bon que TOUS les hôpitaux s’y mettent…
    Ceci dit, autant pour n°2 j’avais de quoi nourrir 2 enfants, autant pour Miss GraindeCafé j’ai l’impression de n’en avoir suffisamment que pour elle (grosses galère avec le tire-lait).

  4. ici j’ai été assez déçue par l’accueil assez frais du lactarium de Strasbourg… elle m’a dit de d’abord tirer toute seule (sans me procurer de tire lait par exemple) 2l de lait que je devais stocker dans des petites bouteilles plastiques de 50cl (celles pour l’eau, genre j’en achète un pack de 6, je vide les bouteilles et j’y met le lait) et je les met au congélo, et quand j’aurais ces bouteilles pleines je les recontacte pour faire le dossier…
    J’ai pas trop compris, franchement tirer 2l de lait avec mon tire lait manuel pour savoir que ça ne sera pas utilisé vraiment, ça me disait pas trop.
    Je ne sais pas pourquoi ils ont cette procédure, peut être pour ne pas venir pour rien ou tester la motivation des troupes ? Je ne sais pas. Mais ça m’a démotivée, je coallaite aussi, donc bon j’aurais fait ce que j’aurais pu, quelques litres s’il fallait, mais démarrer en tirant 2l de lait comme ça en sachant que ça sera jeté et pas utilisé pour les nécessités de bébés, ça m’a vraiment déplu. Donc je n’ai pas été plus loin…

    • J’avais aussi été échaudée par le lactarium de Strasbourg en 2003. Je nourrissais ma 1ère fille et j’avais une méga production de lait car c’était une téteuse très efficace, je les ai contactés par téléphone et la personne m’a dit qu’il fallait que ma forte production continue plusieurs mois (??) avant de prétendre donner mon lait. Son accueil étant en plus très froid, cela m’a calmé et je n’ai pas rappellé. Ma production de lait est restée importante et comme je le disais à ce moment-là, j’aurais pu « en nourrir 2 ». J’ai l’impression que certaines mamans sont refoulées alors qu’elles auraient pu fournir de bonnes quantités de lait, c’est dommage.

  5. Habitant dans l’Orne, il n’y avait pas de lactarium acceptant de se déplacer jusqu’à chez moi. Mais, jeudi, j’ai appris que j’étais mutée à Villeneuve sur Lot. La joie, je me rapproche avec mes enfants de mon frère et mes neveux, mes enfants de leurs père, et ce soir j’apprends que je vais peut-être enfin pouvoir donner mon lait…:-)))) Je crois que mon ange gardien a repris du service!!! Enfin j’espère, car au 1er septembre, mon fils aura 15 mois, vous dites qu’ils prennent au-delà des six mois, mais ils ont peut-être un âge limite?? D’autre part il faudra que je puisse de nouveau louer un tire-lait, je ne peux pas emmener celui de mon pharmacien, il ferait la tête…Mon fils fait encore 5 bonnes tétées par jour plus les annexes: me suis fait mal, néné, veux un calin, néné, m’ennuie, ch’uis vexé, soif, euh, y sont toujours là, néné néné néné néné!!! Je descends courant juillet pour trouver une maison, je les contacterai à ce moment, je croise les doigts, et merci de tout coeur pour cette info.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s