Pourquoi l’allaitement doit être montré

Owen est né le 24 décembre 2009, j’avais choisi d’allaiter 1 mois ou 2, si j’y arrivais. Je n’avais pas d’allaitantes autour de moi, et celles qui avaient essayé me disaient avoir arrêté car elles avaient un lait peu nourrissant ou s’étaient réveillées un matin, et pouf ! n’avaient plus de lait.

Pour nous tout a été simple, mon viking grossissait et grandissait bien, tétait correctement malgré un REF important (la tapisserie de mon ancien appart’ en garde sûrement un souvenir impérissable), ne pleurait jamais… en bref, j’étais zen, le papa aussi, et mon bébé profitait simplement.

De nature très pudique, j’ai eu du mal à donner le sein en présence de certaines personnes, j’allaitais devant mes amies et ma famille, mais je me cachais des hommes, des inconnus : je n’avais pas honte, mais je n’étais pas fière.

Un matin, alors que mon viking tétait tranquillement, ma sœur est venue s’installer à côté de moi et a mit son poupon « au sein » , en me disant toute fière : « Tu as vu, je fais comme toi ! ». Ça a fait tilt dans ma tête : si je me cache, et si tout le monde fait comme moi, comment est-ce que les futures mamans et les papas en devenir peuvent-ils imaginer l’allaitement comme la solution idéale ? Personne n’a vraiment envie de vivre en ermite pendant 6 mois ou 2 ans, alors en agissant de cette façon, je ne pouvais que faire douter autour de moi.

Alors je me suis mise à allaiter partout, discrètement, mais partout : devant ma belle-famille, mes amis masculins, voire les gens de passage que je connaissais vaguement. J’ai eu plein de questions, de témoignages. J’ai pu ainsi, à mon échelle, mettre un coup de pied à certaines idées reçues, informer sur le CRAT, sur la qualité du lait maternel, ses bienfaits, dire que oui, on peut rester femme en allaitant, qu’on peut boire parfois, faire garder son bébé, en bref qu’allaiter ne nous ramène pas au foyer contre notre volonté en nous empêchant toute vie sociale, n’en déplaise à cette chère Élisabeth.

Aujourd’hui je sais que la plupart de mes amies veulent allaiter, que ma sœur elle même dit qu’elle donnera le sein plus tard « mais avec des bibis parfois, comme toi, pour pouvoir aller faire les magasins ». Et je sais aussi qu’elle part avec un avantage par rapport à moi, un avantage certain : elle a vu une proche faire ce geste si naturel, il est rentré dans sa tête, pour elle maintenant c’est logique, simple, et elle aura aussi quelqu’un sur qui s’appuyer quand ce sera son tour.

Et si je n’ai aucune gloire à tirer de mon allaitement si simple, je garde au fond de moi cette petite fierté là.

Par Griotte.

Publicités

8 réponses à “Pourquoi l’allaitement doit être montré

  1. Bien d’accord avec toi! Pour que l’allaitement se démocratise, redevienne un geste du quotidien, normal et naturel aux yeux du tout un chacun il faut montrer que nous, allaitante nous faisons de geste normalement et naturellement.
    Sans dire de déballer du nichon au nez du premier venu, allaiter est un geste discret!
    Cet aprem’ j’ai encore donné la tétée à ma fille de 14 mois 1/2 au milieu du Picard Surgelés pendant les courses au rayon crèmes glacées (pleines de lait de vache, donc!).
    Nichon powa!

  2. CQFD.
    De mon côté, je pense avoir transmis l’image de l’allaitement comme norme et du portage comme « plus que pratique » chez mes enfants ; mes 2 filles allaitent leurs poupons et portent de manière très naturel et pour mon fils (10 ans bientôt), les seins sont des organes nourriciers qui n’ont pas tous la même taille !! Mes enfants sont toujours plus étonnés de voir un enfant au bib qu’un enfant au sein. Même s’ils ont un passage « rejet de l’autorité parentale » (à l’adolescence ??), je suis persuadée que cette normalité du maternage proximal reviendra lorsqu’ils auront des enfants. Et puis j’espère bien être là pour les guider s’ils en ont besoin !

  3. Je suis une biberonnante et cette nana que je connais depuis un an et demi m’a réconcilié avec l’allaitement et je compte sur ses précieux conseil s et sa formidable ouverture d’esprit pour allaiter numerobis

  4. Super,
    ça a été une motivation de plus pour toi du coup.
    Ça fait plaisir de pouvoir informer les autres et de leur donner un petit coup de pouce.
    J’ai appris à une collègue que tu pouvais boire un café ou un verre d’alcool si ce n’est pas juste avant la tété. En précisant que mon médecin m’en avait parlé.
    Elle avait l’air super soulagée….

  5. Merci à tous …

    Et VGM tu vas m’faire pleurer (pourtant c’pas ton genre les niaiseries !)

  6. Je ne sais pas quel âge avait ton petit quand ta soeur t’a fait cette remarque.
    Ma demi soeur de 13 ans, l’autre jour, nous a dit quelque chose du genre « j’aurais pas aimé être un homme parce que j’aurais pas pu être enceinte ni allaiter » (sachant que j’allaite son neveu qui aura 16 mois vendredi et que je ne crois pas qu’elle ait d’autre cas dans son entourage, c’est ma petite fierté à moi 😉 )

    • j’ai oublié : alors je suis d’accord, complètement d’accord !! Allaiter DISCRETEMENT mais partout 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s