Le nichon, c’est magique

Le sein est un organe merveilleux. La nature a tout prévu. Quand j’ai commencé à lire sur l’allaitement je me suis dit : « Purée, c’est vachement bien foutu ! » Le lait maternel nourrit et hydrate en même temps. La composition du lait varie toute seule selon les besoins de l’enfant, ainsi que le débit et la quantité. Parfois quand un sein ne sert plus l’autre prend le relais à lui tout seul. Il y a même des adoptantes qui arrivent à faire démarrer une lactation ! Quand on reprend le travail, il arrive souvent que la production de lait s’adapte à la journée de maman et bébé. Le lait prévient des maladies de l’enfant et de la mère, mais aussi soigne les petits bobos (fesses rouges, conjonctivite, nez qui coule…)

Et en plus de tout ça le sein a une fonction magique. Un peu à mi chemin entre le canard, le doudou et le grigri… C’est le remède à beaucoup de choses, petites contrariétés, gros chagrins et siestes zappées…

Le mien, je lui propose le sein quand il est fatigué et pas à la maison, par exemple chez des amis ou de la famille et qu’il aurait eu plus de mal à s’endormir.
Pour le coucher du soir : tétée câlin . Aussi douce qu’une caresse, plus tendre qu’un bisous, plus chaude que la couette et avec l’odeur de maman (et pas du doudou qui pue).
Tétée réconfort après une petite bosse, avec des larmes qui roulent sur mon sein.
En retrouvailles après une petite séparation, ou après une longue journée de travail.
Et parfois tétée-bouchon, quand on est dans un lieu public (train, métro), qu’il commence à chouiner et qu’il ne serait pas assez à l’aise pour s’endormir.

Un p’tit coup de tétée et l’affaire est réglée.

Par Nas.

Publicités

3 réponses à “Le nichon, c’est magique

  1. Merci de le rappeler si bien! Je dois encore expliquer à tout bout de champ que le sein n’est pas que nourrissant et qu’il n’y a pas de mal à le proposer en cas de bobo, fatigue, contrariété… Par exemple: dans la plupart des livres sur les bébés on déconseille absolument de l’endormir au sein car « il ne ferait pas ses nuits ». Certes, le mien ne les « fait » pas (1 réveil par nuit), mais il est au lit entre 20h et 20h30 tous les soirs et je n’ai pas besoin de me battre avec lui pour ça…

  2. merci Nadine !

    Tine : J’endors le mien au sein, et il fait ses nuits ! et jamais eu besoin de farines pour le « câler » !
    J’avais volontairement favorisé un endormissement sans sein pour la sieste à un moment car il est gardé, mais maintenant il assez grand pour comprendre qu’avec maman c’est le sein, et avec papa ou nounou c’est doudou et dodo ! Alors on se re-fait plaisir ! C’est si facile, pourquoi s’en priver ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s