Pudeur et allaitement

Dès que je suis tombée enceinte de mon fils aîné, j’ai su que j’allaiterais. Je ne me suis posé aucune question. Quand il est arrivé, à la maternité, je l’ai mis au sein, comme une évidence. Et puis, les visites ont commencé. Mes parents sont arrivés et je me suis posé LA question : « Merde ! Comment je vais faire ? »

Comment je vais faire quoi ? Et ben pour nourrir mon gosse pardi ! Devant ma mère ? Devant mon père ? Tous les deux ne m’ayant plus vue nue depuis mes 8 ans à tout casser ! Parce que tu l’a compris : je suis pudique. Pudique est un mot bien léger même, pour moi…

Pour t’expliquer en une phrase : les très rares fois où je vais à la plage et que je me baigne, je le fais habillée ! Si si, je te jure c’est possible ! Alors sortir mes seins…

Ce jour-là, je n’ai rien eu à demander à mes parents : dès qu’Erwan a voulu manger, ils sont sortis de la pièce ! Ouf ! Merci ! Par la suite, j’ai toujours réussi à allaiter dehors, dans le train, sur une terrasse de café, à Carrouf’, je mettais des vêtements qui me le permettaient sans montrer trop de peau, et je ne me suis jamais sentie mal à l’aise.

J’entends souvent dire : « Allaiter dehors ! Non, je ne pourrais pas m’exhiber comme ça ! »
Il n’y a aucune exhibition. Allaiter est une jolie chose, à montrer, pour donner envie… Et si certains y voient quelque chose de malsain, je leur conseillerais une bonne psychanalyse, car ce sont eux qui sont malsains !

Par Gana, maman d’Erwann, 16 ans, et Laïli, 2 ans.

Publicités

11 réponses à “Pudeur et allaitement

  1. oui, je confirme au debut c’est dificil d’allaiter partout, maintenant pour ma part celui a qui sa ne plait pas bien tant pis pour lui. Je me suis meme vu prendre comme reflexion, par des passants, vous n’avait pas peur de prendre une amende pour exibition. Alors la j’ai répondu, exibition de quoi, je suis entraine de nourrir ma fille, il ny a rien de plus naturel que de nourrir son enfant.

    voila ma ptite experience

  2. Arrff la pudeur, un des arguments phare … Par chez moi, dès que quelqu’un (visite) rentré dans ma chambre de mat’ et que je nichonné…Beaucoup était eux même génés, « pudeur renversé »…
    En tous las, cas, encore un bravo pour un petit texte qui fait chaud au coeur !^^

    • après les « Blues Brothers », voiçi les « Seintes Sisters » !!!!

      merci pour ce texte court mais clair Gana.

      et j’oubliais : grrrrrrrrrr !

  3. comme toi Gana, je suis très pudique.
    mais une fois ma fille dans les bras, l’allaiter était tellement une évidence que j’en ai oublié tout le reste!
    finalement la plus gênée ce n’est pas moi, mais les autres bien souvent!
    et je ne vais certainement pas me cacher pour nourrir mon bébé, alors que c’est la plus belle chose au monde 😉

  4. Rangez moi ces nichons que je ne saurais boire…
    On a l’impression de faire de l’exhibitionisme en allaitant alors qu’en fait les autres ne voient rien!
    Sinon, on peut aussi investir dans un tablier d’allaitement…je rigoel, hein!

  5. + 1 .
    Comme le billet précédent : les personnes vraiment gênées par un enfant au sein ont besoin de voir un psy !!!

  6. C’est sûr que c’est un acte naturel, mais la société moderne a tellement sexualisé le corps de la femme qu’on ne peut plus allaiter en public sans craindre un oeil lubrique… Et parfois dans des yeux âgés, où l’on aurait pu penser trouver de la tendresse pour cet acte d’amour qui se faisait bien plus souvent dans le temps….

    Je me fais discrète quand je dois donner le sein en-dehors de chez moi, mais ça ne m’empêche pas de sortir hein !!!!!!

    Le plus dingue dans tout ça : les regards gênés des gens font que nous nous cachons d’une certaine manière, alors qu’on dit bien « c’est les plus gênés qui s’en vont » !!!!!!!

  7. moi je me souviens de ma maladresse du début, de mes quelques « si ça ne vous dérange pas », de mes trop imposants nichons « sortie de mat’  » et de mes fringues mal choisies…

    on s’aguerrit vite et quand on est un peu pudique (ou beaucoup comme toi Gana 🙂 ) on devient une pro en choix de fringue « accès discret » et on dégaine le téton aussi vite que notre ombre 🙂
    ce qui nous permet donc d’allaiter sans gêne en toute circonstance 😉

  8. Tout pareil que toi Gana… Sauf qu’à la mater, certains ne sont pas sortis de la pièce et ma fille pouvait rester des heures au sein les premiers jours… Ca a vite été mieux à la maison avec un ptit lange. mais comme toi, je suis CONTRE ces immondes tabliers !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s