Allaitement : les bienfaits au-delà de la santé

L’allaitement, n’en déplaise aux industries agroalimentaires, reste la meilleure alimentation pour le petit d’homme. Et ça, c’est l’OMS qui le dit, rien que ça. Moi je dis, ça déconne pas.
Bénéfices pour la santé de l’enfant mais aussi pour la maman, si si, (voir le site de la Leche League, incontournable). L’OMS dit même que « les bienfaits se font ressentir jusqu’à l’âge adulte ». Waouh, ça, ça fait réfléchir.

Les bénéfices pour la santé (pêle-mêle et j’en oublie) :

– pour la maman (d’après Claude Didierjean-Jouveau):

  • permet de diminuer les risques d’hémorragie après l’accouchement
  • permet de dire bye bye aux règles encore quelques temps et évite donc des problèmes d’anémie (si on peut éviter après 9 mois de baleine de grossesse, c’est pas mal)
  • tu retrouves une taille de guêpe plus vite
  • diminue les risques de cancer du sein
  • et protège de l’ostéoporose

pour le bébé :

  • réduction des risques de RGO
  • réduction des risques de mort subite du nourrisson
  • protège des risques d’obésité durant l’enfance
  • et tout ce qu’apporte un lait maternel et pas artificiel (immunité, protection contre les infections…)

Mais il existe aussi des bénéfices pour le développement psycho-affectif de l’enfant selon de nombreux spécialistes. Vous avez bien lu. Et nos grands-mères peuvent trembler : non, l’allaitement ne fait pas des enfants collés à leur mère, au contraire, l’allaitement et le maternage font des enfants équilibrés et très ouverts aux autres. Allez, ça t’en bouche un coin, non ? Réduction du stress maternel, lien mère-enfant, les bienfaits sont multiples.

Même le PNNS (Programme national nutrition santé) consacré à l’allaitement maternel est formel ! « L’allaitement maternel, que ce soit pour des raisons psycho-affectives, nutritionnelles ou environnementales, apporte un bénéfice sur le plan cognitif, modeste mais démontré dans la majorité des études, qui persiste à l’âge adulte. »

Selon une autre étude « Contrairement à la croyance voulant que l’allaitement prolongé rende l’enfant très dépendant de sa mère, il le rend, en réalité, plus assuré et lui permet de croître socialement ».

D’après Marc Pilliot, pédiatre et président de la Coordination française pour l’allaitement maternel (Cofam) au sujet des « allaitements très prolongés, pendant plusieurs années, les études menées dans d’autres pays montrent qu’ils donnent des adolescents équilibrés, qui ne sont pas du tout « ventouses ». Ils ont envie de quitter la maison, comme les autres, mais n’éprouvent pas le besoin de claquer la porte. »

Voilà qui est clair. Même si les bienfaits de l’allaitement intéressent peu la recherche (c’est vrai finalement, c’est pas comme si c’était juste l’essence même de l’alimentation du petit d’homme), je sais que de nouvelles découvertes seront faites. Les femmes sont faites pour allaiter : ainsi va la vie. Faut juste que les médecins, le corps médical, les sages-femmes, les pédiatres soient correctement formés pour donner de vrais bons conseils aux mamans et pas des « oh ben vous complétez avec du LA s’il a encore faim » avant que l’allaitement soit vraiment installé qui plus est…

Alors si toi derrière l’écran, tu doutes, tu traverses le pic des 3 semaines ou des 3 mois, que tu désespères : pense à tout ça. Un magnifique cadeau que tu fais à ton baby et à toi 😉 Fais-toi aider : Leche League, Solidarilait, Les Seintes, des amies qui sont passées par là et qui ont choisi l’allaitement long. Mais courage !

Billet originalement publié chez Kiki The Mum, sur son blog L’avis de Maman, le 19 août 2011.

Publicités

8 réponses à “Allaitement : les bienfaits au-delà de la santé

  1. Je découvre aujourd’hui avec bonheur ce génial blog, je n’en suis pas au stade du doute, mais c’est toujours bon d’avoir des beaux arguments scientifiques en cas d’empêchage de téter en rond intempestif !

  2. il y a aussi un développement différent au niveau maxilo facial quand le bébé est au biberon. Vu qu’il ne doit que pincer la tétine avec les lèvres pour que ça sorte, alors qu’un bébé allaité doit faire tout un travail au niveau des lèvres, de la langue, la machoire, le développement est plus riche… ça aurait une influence sur les dents entre autre… faut que je retrouve la source tiens !

  3. Il me semblait bien que je l’avais lu sur ton blog 🙂

    Et quand tu parles des grands-mères ça m’a fait sourire car je l’ai vue ce soir la mienne et me suis prit des réflexions comme quoi je la prenais trop… mais pour le moment ces réflexions me tapent tellement sur le système que je ne pourrais expliquer mon point de vue sans lui bouffer le nez et de ce fait en perdant de ma crédibilité…..

  4. Merci, moi qui suis en lutte allaitement depuis 15 jours maintenant, ça me donne la force de continuer même si j’étais déjà convaincue 🙂

  5. Pour apporter ma pierre à l’édifice: j’ai eu aussi droit à des réflexions comme quoi allaiter et porter en écharpe rendrait ma fille trop attachée à sa môman. Résultat: à 8 mois, choupinette va dans les bras de (presque) tout le monde sans rechigner, fait des beaux sourires même aux inconnus et gazouille comme un pinson…
    N’en déplaise aux grincheux, je continue l’allaitement ! (mixte, car je travaille, mais allaitement quand même)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s