Krapo Etik : devenez éco-Seinte (concours !)

Krapo Etik, c’est un site de vente en ligne et une boutique à Bayonne très « seinpa » !

Florence est la gérante de la boutique, elle est à l’origine du projet Krapo Etik. C’est une jeune bayonnaise, maman d’une petite Elaia (« hirondelle » en basque) de 15 mois… Vous l’aurez deviné, Florence est une « Seinte » en plus d’être une éco-citoyenne !

Sur la e-boutique Krapo Etik, on trouve de tout pour le quotidien de nos enfants de 0 à 6 ans : vêtements, accessoires, déco, cosmétiques, couches lavables, écharpes de portage, chaussons en cuir souple…

Points communs des marques proposées : de jolis produits à des prix abordables ! Les marques sélectionnées sont des marques françaises – pour une partie originaire des Landes et du Pays Basque (Aupa !) – engagées et hautes en couleur.
Certaines sont connues, d’autres moins, mais elles ont toutes leur propre style pour habiller nos enfants « autrement ». Chez le Krapo, on trouve aussi des coussins d’allaitement bio en balles d’épeautre (très pratique en cas de disette…) et des coussinets lavables en bambou ou coton bio pour les fuites de tétées… ! Florence est aussi experte en couches lavables. Elle propose même un petit guide pratique pour aider à s’y retrouver !

Pour aller jusqu’au bout du concept, la boutique de la rue Bourgneuf à Bayonne aura également bénéficié d’un aménagement écologique.
Plusieurs fois par mois, Florence propose des réunions d’information au sein de sa boutique. Différents thèmes dont celui de l’allaitement sont proposés. La prochaine réunion d’information « L’allaitement…les premiers pas » aura lieu le 11 octobre et sera animée par une consultante en lactation diplômée.

C’est tombé dans l’oreille d’une Seinte…

Et pour vous prouver qu’elle est vraiment une « éco-Seinte », Florence en partenariat avec Je Suis une Seinte, vous propose de faire gagner à deux Seintes :

1er lot : un coussin d’allaitement bio Lulu Nature, en balles d’épeautre et sa housse en coton bio. Fabriqués à la main à partir de matériaux naturels.

Et le lot de « consolation » pour la deuxième finaliste : un lot de coussinets d’allaitement Lulu Nature bambou et coton bio.

Il vous suffit de nous raconter à votre façon la pire des idioties, inepties, bêtises que vous ayez entendu durant votre vie de Seinte
Les gagnants seront sélectionnés par Florence et un jury de Seintes fondatrices. Vous avez jusqu’au 15 octobre à minuit pour participer en laissant un commentaire sous ce billet !
Résultats le samedi 16 octobre au soir… pour fêter la première journée de la SMAM en France !

Et comme d’hab, ce concours est réservés aux Likers de la page des Seintes et de celle de notre partenaire Krapo Etik !

Bonnes chance à toutes,

Boobs & Love

Merci à Maritxu pour l’organisation de ce concours !

EDIT : les gagnantes du concours sont Nas (pour le premier prix) et Claire (pour le deuxième prix) ! Les délibérations ont été difficiles, merci à toutes de vos partages, même si on espère ne plus entendre ce type d’anecdotes un jour !!
Nas et Claire, j’attends vos coordonnées postales par mail à jesuisuneseinte@gmail.com
Et merci à Florence de Krapo Etik ! N’hésitez pas à visiter sa page Facebook pour la remercier 🙂

Publicités

49 réponses à “Krapo Etik : devenez éco-Seinte (concours !)

  1. Cette boutique a vraiment l’air seinpatissime!

    Alors, une des pires inepties que l’on m’a sorti au sujet de l’allaitement:
    Mon fils avait à peu prés 3 mois, 1ière (et seule…) soirée depuis mon accouchement, organisée chez une amie qui avait réuni toutes mes cops’ pour fêter la naissance de mon Lardon.
    Arrive le moment où, bien sûr, je dégaine mon nichon…
    Regards attendris quasi unanimes.
    Sauf une de mes copines:
    – « Tu l’allaites ENCORE?!?!?! »

    – « Heu… Bah oui (et c’est toujours le cas 10 mois plus tard!)… Pourquoi, t’as allaité tes enfants jusque quel âge? »

    –  » Ah non mais au secours, moi j’ai jamais allaité, aucun des 3! »

    –  » Ah bon, jamais jamais?! Même pas les tous 1iers jours? Même pas une tétée d’accueil?! »

    – « Ah non quelle HORREUR! Moi ça me DE-GOUTE! Me faire sucer les miches par mes gamins… beurk!!! Moi mais nichons ils servent qu’à une seule chose: être PELOTES -pis pour la branlette espagnole aussi-! Les nibards c’est pour le cul rien d’autre!!! ».

    – « …. » (son discours et sa moue complètement dégoûtée, horrifiée même m’ont tellement atterrés que j’en suis restée sur le cul!).

    Voilà, c’est classe n’est-il pas?

    • Parfois, aux personnes qui me disent ça, j’ai envie de rétorquer que j’espère qu’il se garde bien d’embrasser et de câliner leurs enfants avec leur bouche et leurs mains, étant donné qu’ils s’en servent également très certainement pendant leurs ébats sexuels. C’est tout autant dégoutant si on veut aller par là.
      Enfin, c’est la théorie Ruffo « un organe = une fonction, sein = sexuel ». Ouais, leur cerveau aussi, se cantonne à une seule fonction…

      • C’est aussi ma réponse fétiche quand j’entend que les seins sont (aussi/uniquement) sexuels. Je dis que moi je peux faire un tas de trucs avec ma bouche, et pourtant, je ne la cache pas en publique, et je m’en sers aussi pour la vie de tous les jours sans choquer personne: manger, parler, respirer, embrasser…

  2. Yiiiiiipppaaahh !!

    Rhhummm bon, un peu de sérieux que je remonte dans ma mémoire!
    Ohh, une toute fraîche t’nez :

    Je bosse à domicile, chez des personnes agées, et j’expliquais donc non sans une certaine fierté que j’allaite toujours mon petit. Je sors mon portable pour montrer une photo récente. Il s’agissait d’une photo ou il sort du bain.

    La dame : « OOOOh il est bien gros ce p’tit là!..Mais il est beau quand même!.. »

    moi : (silence !)(Zen, je n’ai pas entendu le mot « gros »..non NNOONN !..)

    La dame : (s’attarde sur ma poitrine, bien « remplie », l’était bientot « l »heure », ma fin de tournée…)  » Ah oui, deux bons gros seins font forcément un gros bébé ! »

    Moi (idiote ou sadique) :  » Pardon ?! Parce que si j’avais une petite poitrine ?… »

    La dame direct :  » Bébé poids plume voyons ! C’est pas en étant une planche à pain qu’on réussi à allaiter son enfant !.. »

    J’ai rien répondu, j’ai juste fini mon soin en silence…
    Je l’ai toujours apprécié cette petite dame, mais question allaitement (et éducation des enfants) elle n’a pas la sagesse que pourrait lui donner son grand age…

    (Décidement, c’est un fossile celle là !!..)

  3. Bonjour vos Seintetés,
    Je ne suis qu’une apprenti-seinte, en formation Nichon depuis 2 mois seulement, mais j’adore ça, et 2 mois mine de rien, c’est suffisamment long pour en avoir déjà entendu de belles.
    Je vous passe les classiques et néanmoins désespérants « papa exclu, maman esclave, bébé dépendant et/ou affamé, seins déformés et abimés, pas le droit de picoler, vie sexuelle abandonnée », j’ai eu droit à tout. Oui, j’ai pris la formation express, tant qu’à faire.
    J’attribue mon Golden Boob Award perso au « pote » qui, nous voyant ma soeur jumelle et moi donner le sein à nos bébés respectifs (4 mois d’écart), nous demande s’il nous arrive parfois… de les échanger (les bébés bien sûr, pas les seins). Et le pote de partir dans un gros rire bien gras en nous reluquant le décolleté. Je pense qu’il était excité par les effluves de lait tiède et les hormones flottant autour de lui, sans parler de son trip « jumelles » manifeste. Grand, grand moment de solitude (à deux, quand même, petite consolation), devant tant d’inélégance et d’ignorance crasse pendant un moment pourtant si précieux.
    Bref, vous l’aurez compris vos Seintetés, j’ai hâte (ooooooh comme j’ai hâte!) d’être une longue allaitante, rien que pour avoir droit à une salve renouvelée d’inepties et de remarques désobligeantes, sur la torture que j’inflige à ma fille ou la gêne que cela engendre pour les autres. Je sens que je vais kiffer.

  4. La pire des bêtises entendu pendant l’allaitement, pffff, dur, il y a tellement!!!
    Mais bon, s’il faut choisir, entre :
    – les inquiets « ton lait ne doit pas être bon, elle réclame toutes les 2h! »,
    – les très avisés « si votre bébé réclame plus que d’habitude, donnez-lui un biberon de complément pour mieux laisser le temps à vos seins de se remplir »,
    – les colonialistes « Allaiter eu delà de 6 mois n’est utile que pour les Africains, Madame »
    – les psychanalystes « il ne sera jamais indépendant et ne pourra jamais se détacher de vous! »,
    la palme revient à la 1ère pédiatre que j’ai vu en arrivant en France, alors que ma fille n’avait que 3 mois : « Madame, il faut arrêter tout de suite l’allaitement, vous êtes fatigué et si vous continuez, dans une semaine vous ferez les gros titres des journaux car vous aurez jeté votre bébé par la fenêtre ». Un conseil simple et soutenant, accompagné d’un généreux échantillon de LA. Chocking.

    La semaine passé, je lui ai envoyé une photo de ma fille qui tète avec un petit mot : « Olivia, 25 mois, encore allaitée et toujours pas passée par la fenêtre! »

  5. Bonsoir les seintes !

    Florence, votre boutique a l’air génial et très sympathique, dommage pour moi, Bayonne est un peu loin. Tous mes encouragements pour son succès !!

    Pour ma part, ce que j’ai entendu de pire n’a rien drôle. Une amie m’a raconté que sa mère avait renoncé à allaiter certains de ses enfants car à cette époque, les professionnels disaient qu’ « allaiter favorisait le cancer du sein » !!!!!

    J’étais allaitante de mon petit bonhomme à ce moment là, encore sous les effets de l’ocytocine et donc très émotive, j’ai trouvé cela horrible… Choisir entre sa propre santé et celle se son enfant, un mensonge si énorme de la part de médecins, mais où est le bon sens ? En matière de nourrisson et petite enfance, on entend tellement tout et son contraire depuis des décennies.

    J’avais l’impression à la naissance de mon fils, que tout ce qui se passait, tout choix, toute décision à prendre, avaient matière à me culpabiliser, comme si une erreur était irréversible ! Enorme pression sur mes épaules…

    Apprendre à relativiser, à ne pas tout écouter, ou plutôt écouter son instinct, à avoir confiance en moi, fait partie de mon apprentissage de mère imparfaite.

    Mais tout de même faire croire à des milliers de pauvres mères qui ne veulent que bien faire, qu’elles risquaient de mettre en danger leur santé voire leur vie, alors qu’allaiter est au contraire une prévention de ce même cancer, dans quel monde vivons-nous ?! Heureusement ce discours n’existe plus, mais en sommes-nous à l’abri ?

    A toutes les seintes, vivez vos allaitements avec confiance !

    • un médecin du travail m’a dit exactement la même chose mais je ne me suis pas laissé démonter, et il n’a pas su étayer ses propos !! mais je suis sortie sur le cul !!

  6. Hummmm, peut-être une de moi-même quand une collègue me demandait à la reprise pourquoi j’allaitais encore et moi de répondre : »parceque j’y crois » (genre c’est ma religion).
    Ou alors, la nouvelle copine de mon futur-ex-mari me dire « mais tu allaites pour priver son père de ta fille (ben oui, pour quoi d’autre?), tu la rends dépendante de toi, tu es une mère exclusive, tu pourrais pas espacer les tétées pour qu’il puisse la prendre la nuit… (genre espacer de 2 jours peut-être?) »

  7. La pire ineptie, je l’ai entendue à l’hôpital pour mon bébé de 10 mois, lorsque j’ai demandé un tire-lait.
    Echange de regards consternés de l’infirmière et de l’auxiliaire de puériculture : « Mais, est-ce qu’il mange, au moins ?! ».
    Et l’auxiliaire de me demander si j’avais emmené des biberons, ben voui, à l’hôpital c’est bien connu il n’y a pas de biberon, et un bébé de cet âge là ne peut pas boire de lait autrement !
    Line C, sur fb

  8. une collégue (infirmiére pour elle ,aide-soignante pour moi ) qui a acouché de son petit mec quelques semaines après moi ,que je revois à une soirée et à qui je demande :
    « -tu l’allaites ?
    -ah non !! ça n’a pas duré plus de 3 semaines !!
    -ah bon ?? ben pourquoi ???
    -mon lait était trop acide ,il avait les fesses à vif !!
    -………!!!
    -là c’est le 5iéme lait que j’essaye !! »

    voilà,que dire !!

  9. Je suis une Seinte depuis un peu plus de trois mois maintenant.
    Ma Poupette, alors âgée de 4 semaines, souffre énormément des coliques malgré l’attention toute particulière que je porte à ma nourriture pour éviter cela.
    Sur les conseils avisés de ma belle-sœur, je file à la pharmacie acheter de l’homéopathie. (Nous sommes en vacances donc je rentre dans la première pharmacie que je trouve.)
    Je demande donc les deux tubes recommandés, la pharmacienne me dit « votre bébé souffre de coliques ? »
    J’acquiesce.
    Ravie elle part chercher les doses d’homéopathie puis revient au comptoir.
    Toute condescendante, elle me regarde et me dit sèchement : « par contre les granules il faut les faire fondre dans de l’eau et les donner au biberon car il ne faut SURTOUT PAS (elle dit ces deux mots bien fort!) lui mettre dans la bouche comme ça!! » (Ah bon ?!?! mince alors moi qui comptait faire étouffer ma fille!!! lol)
    Sur le moment j’ai vraiment l’impression qu ‘elle me prend pour une imbécile mais passons…
    je rétorque que je lui donnerai à la pipette car j’allaite ma fille (conseil de ma belle-soeur, Seinte elle aussi).
    Là je ne sais pas quelle mouche la piquée mais elle part complètement en vrille !!
    Elle bombe le torse, me regarde de haut et me sort « mais il va peut-être falloir penser à la passer au biberon Madame!! »
    Euh… là elle me la coupe vraiment, je ne m’y attendais pas venant d’une pharmacienne…
    Je répond sèchement que vu que j ‘allaite nul besoin de biberon! (n’est-il pas que mes deux jolis seins sont les meilleurs biberons que ma fille puisse avoir entre nous ?! ^^ )
    Elle n’en démord pas « Non mais il faut lui donner des biberons maintenant parce que quand vous allez vouloir la sevrer vous allez galéré ça va être l’horreur! Allaiter un peu bon mais après il faut être raisonnable »
    « aucun souci pour ça puisque ma fille n’aura jamais de biberon, sa maman sera toujours là pour lui donner le meilleur !!! AUREVOIR Madame !!! »

    Elle est partie en maugréant et ne m’a même pas dit Aurevoir!

    Oui apparemment pour cette pharmacienne 4 semaines d’allaitement c’était déjà trop!

    Je retournerai bien l’année prochaine pour les 1 an de ma puce, lui montrer comme ma fille aime toujours autant téter Maman XD

  10. Mon fils ainé a été biberonné dés la maternité grâce aux bons conseils des puéricultrices .Mon allaitement mixte s’est éteint tout seul vers les 4 mois de mon fils, mes seins n’ayant pas connu les signes d’un allaitement réussi .
    Pour ma seconde , moi , maman ex naïve , je me suis renseignée , j’ai bouquiné , j’ai surfé , bref je suis au point.
    La première nuit de ma fille est longue , très longue , j’ai les seins en feu .On me propose des biberons , je refuse , la tétine , je refuse.Elle tète toutes les heures et ça , non , ca ne plait pas à Môdame la puéricultrice.
    « Il faut la faire patienter un peu. On va lui donner un biberon.  »
    Donc , euh … toujours non et petite parenthèse sur mon premier allaitement saboté et sur les causes de ce sabotage en règle.

    « Mais Madame , l’allaitement mixte , ca permet à des femmes qui ne pourraient pas allaiter de le faire un peu !  »

    Alors si tu m’entends Môdame la puéricultrice , ma fille de 7 mois et demi est allaitée sans qu’une vache ne s’en soit jamais mêler mais je ne manquerais pas de te recontacter pour que tu expliques à mon fils pourquoi lui n’y a pas eu le droit… ou qu’un peu !

    • Pourquoi mon commentaire n’est pas validé ? Juste pour info . Merci.
      Au cas ou , j’avais réécrit un message avec mon facebook dans « site web ». Merci.

  11. bon moi c’est hors concours je suis déjà équipée mais j’en ai une pas mal qui date de quelques jours…
    chez mon gyneco suite à de gros soucis de saignements (à cause de ma pilule cerazette). j’allaite depuis 14 mois mon petit gars et mon gyneco de me dire « mais il exagère votre fils d’en profiter si longtemps (petit rire) il faut qu’il arrête, revenez pas dans 6 mois en me disant qu’il tête encore, il faut mettre du piment sur le bout du sein il se dira que ça devient hostile et il n’y reviendra plus (nouveau petit rire) vous verrez c’est efficace!
    mais bien-sûr j’y penserais …..

  12. Pingback: Krapo Etik, la boutique « étik  pour nos petits crapauds : l’interview de Florence, sa créatrice ! «·

  13. Bonjour,

    C’est dommage que je n’habite pas vers la boutique mais il y ale site internet,qui à vraiment l’air très sympa!!
    Alors mon anecdote,c’est la pire,enfin ma pire anecdote,j’y pense toujours c’était à la maternité,Lucy qui avait 2 jours (maintenant elle a 15 mois et toujours allaitée),pour remettre dans le contexte,je me sentais mal,le babyblues commencait et donc j’étais paumée,j’avais lu et m’étais documentée sur l’allaitement mais là j’avais les 2 pieds dedans et ma fille sous le bras…
    Donc en début de nuit,assez dure,ma fille pleurait tout le temps,je lui donne à téter,elle hurle,j’attend comme on m’avait dit 1h voir plus et rebelotte,là elle arrete pas ensuite,comme elle hurle la puericultrice arrive,je lui demande de l’aide,de m’expliquer comment donner à téter coucher,elle me répond « Non madame,ca c’est quand on est malade ou qu’on a eu une césarienne » et elle m’explique très calmement « vous lui foutez la paix,elle n’a pas besoin de téter,elle a besoin de pleurer,vous prenez son berceau et vous la mettez dans la salle de bain et vous fermez la porte,éteignez la lumière et dormez »,bon je vous direz que oui je l’ais fait,mais à ma décharge je savais plus quoi faire,ellea pluré à finit par se calmer au bout d’un long moment,et moi j’ai pleuré toute la nuit je crois…
    Le lendemain je me sentais tout aussi mal,mais j’ai repris le dessus,je lui ais donné vraiment à la demande,mais mon babyblies à bien continué 3 semaines…L’allaitement a marché comme il fallait à notre retour à la maison et depuis,tout va pour le mieux et n’est pas pret de s’arreter…

    Avec le recul j’en aurais des choses à dire à cette puericultrice,j’en ais encore sur la patate,honte d’avoir mis ma pépette dans la salle de bain et laisser pleurer et se calmer car je ne répondais pas…Mais nous nous sommes rattrapées depuis…

    • « elle a besoin de pleurer  » ????!!!! incroyable d’entendre ça, et de la part d’une puéricultrice encore !

  14. Des abbérations j’en ai entendue comme toute seinte depuis 8 mois et demi, j’ai eu droit à tous les classiques avec le derniers en date venant de mon employeur (la croix rouge pour ne pas le citer) : « mais dans cette structure il n’y a pas de lieu pour tirer du lait ou allaiter, vous nous poser une grosse colle melle MArtin », j’attend toujours une réponse, je reprend dans un mois et demi…

    Bref, ce n’est pas cela que je voulais partager mais de d’inepties qui me révoltent, mais pore encore me font mal au coeur, je voulais parler de ma mère, belle-mère, tante, amie de ma mère.
    Toutes autant qu’elles sont auraient souhaité un allaitement « long » et sont en admiration devant moi « tu le nourris encore, j’aurais tellement aimé mais j’avais plus de lait au bout de 3 semaines »….Quand on creuse, leur médecin leur conseillait des tétées a heures fixes et parfois même de laisser pleurer la nuit…et hop un complément car si elle pleure la nuit c’est qu’elle n’a pas assez…

    Mais la pire ineptie revient au médecin de ma tata Coco, ma tata Coco voulait allaiter tout en reprenant la travail au 2 mois de sa fille (c’était un exploit d’avoir « encore du lait » au 2 mois de sa fille deja !).
    Quel ne fût pas son désarroi lorsque au bureau ses seins dégoulinaient et lui faisait mal…Elle rendit donc visite a son médecin complétement désamparrée qui voyant ses 2 obus lui dit « ca doit être inflammé, il faut arreter tout ».
    Elle arreta d’un coup, la petite avait du mal a accepter le biberon et comme elle me dit « le pire c’est que le lait ne voulait pas s’arreter »…
    Elle retourne voir le médecin qui acheva radicalement la lactation en proposant un bandage serré des seins au quotidien « jusqu’à ce qu’il n’y ai plus rien… ».
    J’en pleurerais tiens……

  15. Pingback: Revue presse-miche de la semaine « Je suis une Seinte·

  16. super concours (j’ai adoré lire les témoignages!) Je suis déjà équipée et loin mais en voilà une d’un pote à qui je dis que l’allaitement jusqu’à 2 ans , je trouve ça normal: Le pote: « Ouah ben c’est dégueu en plus allaiter ça ralentit les hormones les filles elles sont moins fertiles et puis elles ne veulent plus baiser et puis l’autre fois j’ai vu une femme à l’aéroport elle a sorti son nichon tout flasque comme un gant de toilette et son gamin de 3 ans au moins il l’a pris aaah c’était immonde mais bon elle devait venir direct des Comores ou un truc comme ça c’est super choquant »

    …..
    Ou comment être ignorant, mysogine et limite raciste en une phrase.

  17. ouch les commentaires !! j’en ai des belles aussi moi ! mais je ne concoure pas j’ai tout ce qu’il faut ^^
    ma belle maman est en admiration devant mon allaitement 12 mois toujours en cours, elle, a été gravement désinformée à la naissance de mon mari. il était bien joufflu, du coup elle n’a meme pas essayé de l »allaiter parce que soit disant « trop gros »….. Oo’

  18. Je suis un peu embêtée, j’aurais vraiment voulu participer et en plus le coussin d’allaitement a l’air super top, mais j’ai pas d’inepties à raconter ! Ma fille a 6 mois, est allaitée depuis sa naissance et j’ai beau chercher et creuser au fond de ma mémoire…j’ai rien entendu de bête ou de méchant à propos de mon allaitement en lui même. Pour le coup c’est une bonne nouvelle et ça donne un peu d’espoir 🙂

    A la maternité j’ai été super entourée et vraiment bien conseillée (j’ai accouché le bon jour, la conseillère en allaitement était là !), ma famille et ma belle famille sont hyper pour l’allaitement et m’encouragent dans cette démarche, ma pédiatre est homéopathe et me pousse dans cette voie aussi… Bref que dire, je dois être chanceuse ! Et je me protège aussi, je n’en parle pas à tout le monde, parce que je sais que je n’aimerai pas être jugée, ça me mettrait mal à l’aise. Pourtant je crois dur comme fer à mon allaitement mais je manque encore un peu de vastefairefoutritude !

    La seule chose qui m’a agacé un peu, une fois, c’était cet été ; tout le monde voulait absolument que je donne de l’eau à ma fille parce qu’elle allait se dé-sécher sinon. Et j’ai cédé en plus… Bécasse.

  19. Une anecdote mmmh la crèche pourrait concourir mais je vais choisir mon ophtalmo plutôt.
    – Bonjour, je viens vous voir parce que j fatigue beaucoup en ce moment, parait que c’est lié à la grossesse
    (examen, vas y que je te caresse la cuisse et que je te raconte ma vie)
    – Vous allaitez?
    – Oui
    – Ah bah cherchez pas, allaiter ça accentue votre myopie
    (???)
    – Ca fait combien de temps là?
    – 5mois
    – Oulah c’est bon vous pouvez arreter. J’étais pédiatre avant et 5mois c’est largement assez. Retrouvez votre autonomie sinon ça sera trop fusionnel.

    ……. j’avoue j’ai pas su quoi répondre ……..

  20. Bon je me lance alors, comme beaucoup, j’ai eu le droit à de nombreuses réflexions étranges, à des réactions incompréhensibles de la part de mon entourage et également de certains professionnels de santé mais récemment j’ai encore été étonnée. Je prépare actuellement ma reprise du boulot et je rencontre certaines difficultés pour trouver un mode de garde satisfaisant pour ma fille…il m’a donc été conseillé de mettre un terme à l’allaitement pour pouvoir trouver plus facilement une solution…et ce, par plusieurs personnes : « 7 mois c’est déjà bien ! De toutes manières cela ne t’apporte que des soucis ! Il serait temps d’arrêter. » Propos auxquels j’ai répondu qu’on avait jamais conseillé à une mère d’arrêter de donner des préparations artificielles pour pouvoir faire garder son enfant, qu’il était donc hors de question qu’il se passe le contraire ! Na !

  21. j’avais rendez-vous à la médecine du travail vendredi et je me suis dit, d’une pierre deux coups, je vais leur amener une affiche pour la Grande Tétée.
    Je me présente à l’accueil, et donc sors mon affiche, présente l’action et mon association.
    Je vais patienter en salle d’accueil et je les entends murmurer (les secrétaires) « qu’est-ce qu’on fait? oh bah oui, on peut lui mettre, moi ça ne me choque pas »
    Je suis pour l’instant entre le scepticisme et l’amusement.
    Elle vient me voir pour me dire que oui ils vont l’afficher. Il n’y a pas beaucoup de place au mur, elle la pose sur une table.

    Un tout petit peu en confiance, je lui demande :
    « Vous n’auriez-pas des brochures sur l’allaitement et la reprise du travail? car c’est un moment assez délicat et pour certaines mamans un passage difficile.
    -Ah euh non… »
    Elle s’éloigne, cherche un dépliant et me tends la brochure « Pathologies et risques liés à la grossesse »

    (Oh putain !! je dois avoir des yeux exorbités!)

    Bon je vais passer ma visite, qui au passage ne sert à rien, trop du pipo. Je n’ai même pas envie de parler de mon allaitement et de la reprise du boulot.

    En sortant, je sais pas pourquoi j’en rajoute une couche, je me dis peut être qu’ils pourraient faire une demande de documentation :
    « Quand même, c’est dommage que vous n’ayez pas un petit guide allaitement et reprise du travail, avec des conseils pour tirer, conserver, des conseils juridiques aussi, ce serait super !
    – Ah oui mais vous savez si on devait faire une brochure pour chaque pathologie… »

    J’ai quand même glissé un « Mais c’est pas une pathologie… » pi je suis partie…

    • la grossesse étant considéré encore par certains comme une pathologie… au tour de l’allaitement, maintenant !
      Qu’est-ce qu’il faut pas entendre …
      Et oui, ces visites de médecine du travail sont tout sauf utiles (à mon avis).

  22. Allez, une petite pour la route, ça fait du bien de partager.
    Je travaille dans le milieu agricole. J’ai repris le boulot aux 3 mois de ma fille, et continue de l’allaiter matin et soir et je tire mon lait au travail.

    Lors d’une pause café du travail, une bonne partie du service est réunie. J’ai du reprendre depuis déjà un mois ou deux. Pour répondre à un un collègue -la soixantaine- qui me demande comment ça se passe, je réponds et explique que j’allaite mon bébé. Il me dit alors que sa femme ne l’a pas fait, car « elle n’avait pas assez de lait ».
    Réponse immédiate: « Ah bon ?! mais on a toujours assez de lait, il suffit de faire téter le bébé souvent ». « Non », qu’il me répond, « le médecin avait CALCULÉ qu’elle n’avait pas assez de lait ». (Ses enfants ont une vingtaine d’année, à l’époque, peut-être que ça se faisait ???)

    Et de conclure: « les femmes, c’est comme les vaches, il y en a qui sont bonnes laitières et d’autres non ! »

    Heureusement que je ne buvais que ma tisane (d’allaitement) sinon, je me serais sans doute étranglée !

    (Je lui ai quand même dit qu’on ne demande pas à une femme de produire 50 L par jour, mais juste de nourrir son enfant…)

  23. Bonjour à tous!
    Alors des bétises sur l’allaitement, il y en a et pas qu’un peu et le choix n’est pas facile… Mais j’ai une anecdote gentille mais qui a l’époque m’avait fait rire !
    Ma fille a eu un RGO avec oesophagite à 3 semaines, sous un gros traitement à prendre 15 min avant chaque tétée et tout de suite après la tétée… enfin bref, contraignant pour nous et pas marrant pour ma petite !
    Bref à l’annonce de ce RGO, il était évident pour mon beau-père que mon lait était le problème « Il n’était pas bon! » et que je ne devait pas m’entêter comme ça à vouloir le donner à ma puce.
    Un soir celui-ci présent, voit un peu la comédie pour lui donner son traitement avant et après, moi en pleure de lui faire subir ça ! Il me sort « Nan mais franchement plutôt que de l’emmerder comme ça cette petite, tu ne peux pas prendre le traitement toi comme ça elle a au travers de ton lait et on en parle plus ! » Alors je me suis mise à rire et je lui ai dit que si ça pouvait fonctionner comme ça je serais la première à le faire mais malheureusement ce n’est pas le cas! Puis tapisser mon oesophage ne changera rien à ses douleurs et ses remontées acides… Peut-être pensait-il traiter mon lait…
    Voilà, une petite anecdote mignonne mais tellement idiote (et un peu culpabilisante !)

  24. c’est rigolo, j’ai envoyé un commentaire sur l’article du parisien disant que l’article manquait cruellement de recherches et de recul, il n’a pas été publié

  25. Des bêtises, de la désinformation, des idées reçues, on en a toutes entendus …

    La pire et celle qui m’a le plus marquée c’était le 29 juillet 2010, ma fille avait 3 jours, elle pesait environ 2,2kilos à ce moment là, c’était juste avant qu’enfin elle accepte de prendre le sein, une puéricultrice est rentrée dans ma chambre, m’a à peine regardée et a dit :
    « Ben oui Daphné, ta maman elle veut à tout prix de donner le sein, et elle veut pas te donner de biberon! Hé bien tant pis, tu resteras toute maigre et toute petite toute ta vie et tu ne plairas jamais aux garçons » puis elle est sortie…

    Une manière bien pédagogique de soutenir l’allaitement ! Je suis sortie de la clinique 8 jours après la naissance, elle avait dépassé son poids de naissance, elle était toujours toute petite, pas bien grosse, mais elle avait ce regard quand elle saisissait mon sein, ce regard profond qu’elle a toujours.

    15 mois plus tard elle n’est toujours ni grande, ni grosse, sans doute parce qu’elle n’a toujours pas eu de biberons (blague)… mais par contre la puéricultrice s’est bien trompée , l’allaitement ça fait quand même de beaux bébés!

  26. Mon allaitement n’a pas duré longtemps… la première fois que je suis allée à la pharmacie, acheter des boîtes de préparation artificielle (sans PLV, tout ça, tout ça, car soupçon d’intolérance aux protéines de lait de vache, bref), je suis tombée sur une pharmacienne du même genre que citée plus haut…
    « – Oh, vous arrêtez l’allaitement ?
    – Oui. Ça ne marche pas, j’y arrive pas.
    – Ah oui, y en a beaucoup qui ratent leur allaitement. Remarquez, ça vaut mieux, parce que quand on reprend le travail, on est obligé de sevrer et c’est très dur. C’est mieux comme ça, croyez-moi. »

    Euh… t’es conne ou bien ?

  27. Moi aussi hors concours, j’ai déjà ce qu’il faut, j’ai entendu, cette semaine même, de la part d’une pédiatre :
    Elle : vous l’allaitez encore (loulou a 10 mois)
    moi : bien sûr
    elle : vous savez jusqu’à 6 mois c’est bien, après c’est du luxe. Il peut boire dans des tasses
    moi : ben j’ai rien répondu, trop occupé à réfléchir à la connerie qu’elle vient de sortir. genre je vais tirer mon lait pour qu’il boive à la tasse ? ou je lui donne du LA ?
    bref l’histoire de la tasse est revenu plusieurs fois pendant l’entretien. Je reste à la maison et je garde mon fils la journée, je vois pas l’intérêt de me compliquer la vie !

    Elle : il fait ses nuits ?
    moi : non, d’ailleurs des fois je suis bien crevée
    Elle : Faut pas lui en vouloir c’est normal, il veut votre sein, votre fils est assez gros il n’a pas besoin de téter la nuit ! vous n’êtes pas son doudou, faut lui apprendre (j’épargne la leçon de moral)
    moi : ben oui mais je vais pas le laisser pleurer tout de même.
    Elle : non mais faut pas vous plaindre alors

    j’étais très ressourcée en sortant !!

    bien sûr j’en ai plein d’autres mais celle là venant d’un professionnel m’a épaté !

  28. — je reposte, des parenthèses ne sont pas passées la première fois —

    Acte 1 : Bébé a quelques semaines, je consulte mon médecin traitant pour une hypertension suite à la naissance …

    Moi : « ah au fait, je voulais vous demander, je dois lui donner les suppléments en vitamine D ou est-ce que je peux en prendre moi (et que ça passe dans mon lait) ? »
    Dr : « aah mais vous savez, on supplémente toujours les bébés allaités, je ne peux pas aller contre les recommandations de l’OMS, c’est pour éviter des carences, vous comprenez bien … »

    Acte 2 : Bébé a 2 mois, je retourne voir mon médecin, avec bébé, pour les mesures du 2e mois …

    Dr : « tout se passe bien, elle mange bien ? »
    Moi : « oui, allaitée en exclusif, à la demande, aucun souci, tout va très bien »
    *5 min plus tard*
    Dr : « bon, elle a deux mois, vous savez, vous pouvez commencer les légumes, quand vous faites des purées, vous pouvez en mettre un peu dans le biberon »
    Moi : « j’allaite !!! »
    Dr : « ah mais je ne dis pas que vous êtes obligée (*encore heureux, espèce de *beep* !*), juste que vous pouvez … »

    * »je ne peux pas aller contre les recommandations de l’OMS » => c’est cela, oui … pour info, je n’ai pas trouvé de recommandation OMS pour les suppléments*

    Acte 3 : autre médecin (vous pensez bien que jamais de la vie bébé ne remettra les pieds chez le 1er), RDV à 7 mois pour le 2e vaccin (oui, j’ai trainé les pieds)

    Dr : « sinon elle mange bien ? »
    moi : « elle est diversifiée, mais comme elle est intolérante aux protéines de lait de vache … »
    Dr : « ah ben heureusement que vous continuez à l’allaiter alors ! »

    Donc, tout va bien qui se finit bien, même si celui-là non plus, il n’est pas totalement génial (non, le vaccin contre la coqueluche n’est pas légalement obligatoire en France), mais voilà, les médecins et nous, on n’est pas potes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s