Si j’allaite c’est grâce à toi !

En tout cas si j’allaite ce n’est pas grâce à Claude Halmos, pédopsychiatre que je suis allée voir en conférence et qui a soutenu que l’allaitement long empêchait l’enfant d’entrer dans la parole. D’un point de vu psychanalytique l’enfant n’a pas la bouche libre.

Ce n’est pas non plus grâce à moi que des mamans ont été encouragées à allaiter longuement leur enfant car, comme un bon petit soldat qui ni connaissait rien et soucieuse du développement langagier des enfants, je répandais la bonne parole de Mme Halmos.

Si j’allaite ce n’est pas grâce à ma copine de course à pied, qui a allaité sa fille plus de 24 mois et qui me le disait honteusement en rougissant :
« Tu te rends compte, c’est tard ! Ma mère m’a dit que je devais arrêter et je suis allée voir un médecin pour qu’il m’explique comment stopper ! » . Je lui répondais que, oui ça faisait tard ! Encore une fois je n’y connaissais rien à l’allaitement, rien aux enfants et rien aux mamans.
Aujourd’hui, quand elle m’en parle, je tente de lui expliquer que c’est normal qu’elle n’ait pas eu le besoin du jour au lendemain d’arrêter et que les gens n’auraient pas dû la culpabiliser.

C’est grâce à une autre copine de course à pied que j’allaite (entre autres), qui elle, me regarde avec des étoiles plein les yeux quand je lui dis que j’allaite toujours. Elle n’hésite pas à se mettre à côté de moi et regarder ma fille s’en foutre plein la panse. Elle me parle de cette sensation de sein qui pique qui lui manque tant. Là je comprends que quand c’est fini, il y a un processus de deuil qui se met en place et tu vois je ne suis pas prête ! Je me souviens de la phrase de la Maman du P’tit pois lorsqu’elle ne pouvait plus allaiter : « RIP mon allaitement ». A ce moment là, cette phrase me paraissait anodine, aujourd’hui elle me touche et me fait comprendre que j’ai de la chance.

Si j’allaite ce n’est pas grâce à cette sage-femme avec qui j’ai préparé mon accouchement : « L’allaitement doit convenir à la fois à la mère et au bébé ». Ben oui, mais tu n’as pas expliqué comment donner un coup de pouce au bébé et à notre corps pour que ça se passe bien et c’est dommage. Tu n’as pas non plus expliqué les bienfaits de l’allaitement maternel. Par contre tu m’as regardée bizarrement lorsque je ne savais pas ce qu’était un body ou une autre connerie du genre. Tu te doutais bien qu’on ne peut pas tout savoir lorsque l’on n’a pas encore été mère.
Par contre, c’est grâce à cette sage-femme, qui à la maternité, m’a donné UN bout de sein (le seul qu’elle a trouvé !) pour aider la p’tite à téter, que j’ai réussi à allaiter. C’est aussi à l’autre sage-femme qui m’a suivie à la maison et qui m’a prescrit un tire-lait et des sachets congélation que j’ai compris qu’avoir beaucoup de lait c’était cool.

Si j’allaite, ce n’est pas grâce à ces personnes qui me disent que j’aurais des seins qui pendront jusqu’aux genoux à force que la p’tite tète ! Ou que j’aurais des gants de toilette à la place de la poitrine… Ni grâce à cette dermato qui m’avait dit de revenir à la rentrée (donc aux 7 mois de la p’tite) car à ce moment je n’allaiterais sûrement plus !

Si j’allaite c’est aussi grâce à internet et aux internautes passionnés qui mettent en ligne des articles sur les bienfaits de l’allaitement maternel et qui racontent leur expérience. Ah l’expérience ! Cette transmission orale, ou écrite sur le net, qui nous aide tant. J’y ai appris tellement de choses. Comment activer la lactation ? Pourquoi telle ou telle douleur apparaît ? Quelle est la norme de la durée d’un allaitement ? (pas de normes que des durées conseillées).

Maintenant que j’ai compris la valeur d’un allaitement, la richesse de la transmission et l’importance d’une information régulière et efficace, je peux te jurer que c’est au quotidien que j’en parle autour de moi. Je ne demande pas seulement si tout se passe bien, non, j’explique aux hommes et aux femmes qui ne sont même pas encore parents les bienfaits de l’allaitement et que les situations difficiles peuvent très souvent être réglées avec quelques astuces. Je tente également de sortir de la tête des gens des idées reçues.
Bien sûr ce n’est pas évident de toujours être détachée et calme. C’est un sujet si important qu’il ne faut surtout pas passer pour chieuse ou encore extrémiste de l’allaitement comme certains médias veulent nous dépeindre. Alors faisons les choses en douceur mais efficacement !

Bises les accrocs du nichon,

Mamaatthemasse.

Publicités

19 réponses à “Si j’allaite c’est grâce à toi !

  1. Comme il a l’air serein et comblé ce bébé! 😀
    Céline, maman de R 4 ans et de C 15 mois, co-allaités

  2. Super article!
    Oui, faire la promotion de l’allaitement sans passer pour une « extrémiste », ce n’est pas facile…

  3. Je pense tout à fait comme toi…
    Par contre, moi aussi j’ai voulu répandre la « bonne parole » sur l’allaitement: pas de chance, on est pas dans un monde de bisounours…
    Ma petite fille a 10 mois, je l’allaite toujours et ça serai, comme tu le dis si bien, un vrai deuil à faire si mon allaitement s’arrêtait.
    Mais je me fais de plus en plus critiquer quand j’explique ce que je pense de l’allaitement.
    J’ai l’impression que plus ma fille grandit, plus les gens sont dérangés et plus je dois me justifier…

    C’est vraiment triste.

  4. j’aime très fort !! c’est clair que cette transmission humaine qu’on reçoit via le net est très riche ! moi c’est grace à des copinautes que je me suis sentie porter lorsque je galérais à fond avec mes crevasses pour ma dragonne…

  5. j’allaite ma fille de 18 mois, et côté parole elle est loin d’être en retard, un vrai perroquet!

  6. Très beau texte!
    Et c’est vrai que vive les forums sur le net pour être soutenue et guidée!
    Moi j’ai allaité ma première 21 mois, et les 5 derniers mois j’étais enceinte mon petit lion, ben j’en ai entendu de toutes les couleurs! Heureusement aussi que mon homme me soutenait à 100%!

  7. J’ai aussi énormément apprit via internet, et les billets comme ceux-ci, merci à toi pour ce partage 🙂

  8. Moi : « Combien de temps conseille-t-on de donner du lait maternisé aux enfants ? »
    Ma pédiatre : « Au moins jusqu’à 3 ans »
    Moi : « Ok, je vais donc allaiter pendant au moins 3 ans »

    Eh oui, on vit sur terre, pas dans un monde artificiel ; pas question de donner du lait « en plastique » à mon gosse si j’ai du bon lait fait pour lui dans les tétons !
    Et le lait de vache, et bien, c’est sûrement très équilibré pour les veaux, mais à l’évidence moins approprié pour un bébé homme que celui de sa maman.

    Une demeurée m’a quand même soutenu sur le marché que j’allais en faire un pervers… Que faire face à ça ?!?

    Finalement, je l’ai allaité pendant 4 ans, mon p’tiot, et je n’y ai vu que des avantages, pour lui comme pour moi.
    Et ça n’a même pas été difficile d’arrêter, ni pour lui, ni pour moi…

    En revanche, pour commencer à allaiter, on n’est guère soutenue, c’est bien vrai !

    Donc j’écris ceci pour que, si vous devez allaiter un jour, ce soit un tout petit peu grâce à moi… 😉

  9. Bonjour, super billet, super blog, j’ai allaité mon ainée 1 an, et je suis en plein dedans avec la 2ème qui a 5 mois maintenant, je ne me sens pas toujours comprise par mon entourage mais quand je vois le sourire de mes filles, je craque et je comprends pourquoi je continue, je ne sais pas quand j m’arrêterais mais te lire me fais sentir moins seule…

  10. Très beau. Incroyable cette pédiatre qui dit que l’allaitement long empêche la parole. L’argument est vraiment pauvre, je trouve. Que dire alors de tous ces bébés qui ont un biberon ? On donne le biberon longtemps en France (2 ans, parfois 3…); la tétine du biberon serait-elle moins nocive que le téton du sein???
    et pire encore, que dire de ceux qui ont une sucette collée dans la bouche 24h/24 ou presque et pour certains jusqu’à 5 ou 6 ans?!
    Pas besoin d’être pédiatre pour sortir des argumetns stupides, mais c’est vrai que je ne suis pas médecin… 😉
    Je suis tous les jours sidérée par les [c..ries] bêtises que peuvent dire des médecins sur l’allaitement, conforté du haut de leur science, alors qu’ils n’ont pratiquement pas eu de cours sur la lactation.
    Bravo aux gens qui t’ont soutenue !

  11. Moi non plus ce n’est pas grâce à la sage-femme qui a fait mon suivi de grossesse! Elle se dit pro-allaitement, elle a allaité ses enfants apparemment… Mais quand je suis tombée enceinte de bb2, elle a eu l’air scandalisée que je prévois un co-allaitement! En citant Catherine Dolto, elle m’a expliqué que c’était « malsain »!! Elle me conseillait fortement de sevrer l’ainée qui avait déjà presque 1 an, qu’elle devait laisser sa place à sa soeur.
    Bref, je ne l’ai pas écoutée, j’ai suivi mon coeur et ma nature de mammifère: je co-allaite mes filles de 2 ans-2 mois et 7 mois.
    Merci donc au blogs comme celui ci, aux forums et à LLL…

  12. Merci du fond du coeur pour ce coup de gueule! Non, les Seintes au long court ne sont pas aidées. Oui, on ressent profondément que cela nourrit nos enfants sur plusieurs plans. Et oui, la fin de l’allaitement est certainement un deuil difficile à faire. D’autant plus difficile que l’entourage non seulement ne peut pas être en empathie avec cet aurevoir, mais qu’en plus, ils souhaitent cet aurevoir !

    Frédérique, maman d’une Nounoute de 22 mois, allaitée (3 à 6 fois par jour, sur demande)

  13. J’allaite ma fille de 31 mois.
    Ce n’est pas tous les jours faciles, loin de là. Encore un pédo machin truc qui sait de quoi il parle. La fille a prononcé ses 1ers mots intelligibles à l’âge de 9 mois.
    Elle participe maintenant aux conversations de grands avec un vocabulaire à faire pâlir d’envie! Mais c’est sûrement parce qu’elle a le nichon dans la bouche toute la sainte journée!

    Merci pour ce billet.

  14. La photo est particulièrement bien choisie 🙂 à coller au nez de tous les grincheux selon lesquels
    – ton lait n est pas assez nourrissant
    – tu n as pas assez de lait
    – ta fille a faim ça se voit bien
    – il faut passer aux biberons de compléments et aux farines (sic), elle dormira mieux la nuit

    Et encore, ma fille N a que 5mois, je n ai pas encore droit À ‘ tu comptes arrêter quand?’
    Mais dans ma tête, je pense très fort ce qui exprime le geste innocent du bébé sur la photo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s