Sérothérapie

Voilà, le petit est au lit. J’attends encore qu’il s’endorme et aussi qu’il passe une bonne nuit. Et je serais rassurée. Déjà, il a bien mangé ce soir. En plus en rentrant, ça s’est vu direct que ça allait aller mieux. On s’est tanés comme des gros sur le canap’ pour une tétée d’une demi heure. Comme si on se retrouvaient après un séjour en mer bien agitée. Avec de l’orage, des nuages gris et tout.

Oui parce que là on rentre d’un séjour de 4 jours à l’hôpital, en isolement, avec pour déplacements possibles un cercle d’1,5 m de diamètre, dont le rayon est représenté par une perf. Où comment faire appréhender la notion de compas et de tangente à un bébé de 14 mois.

Aussitôt su que le petit devait être hospitalisé, ça n’a fait qu’un tout dans ma tête : tétée, sein, moi : « Je reste avec lui hein !! Bien sûr, a dit le pédiatre, remercions pour cela Maman Chirac et ses pièces jaunes ». Je te salue Bernadette.

Cet épisode, aussi dur fut-il, m’a encore une fois confortée dans ma conviction que l’allaitement est le meilleur pour un enfant. Et que pour une mère c’est la façon la plus belle et la plus naturelle de lui prouver son dévouement, son amour, sa disponibilité.

Le soir de l’hospitalisation, rien n’était prévu, pas de patch anti-douleur, pas de biberon d’eau sucrée pour la prise de sang. Mes tétées l’ont aidées à passer ce moment difficile.
Pour qu’il puisse être ausculté, rien de tel qu’une tétée pour permettre au pédiatre de mieux écouter.
Pendant un jour et demi, si le p’tit a pu un peu gambader, c’est parce que mes tétées lui ont éviter la perfusion.
« Mais il ne mange rien ! Il boit au moins ? – Mais oui madame, il tète beaucoup ! ça l’hydrate, et puis ça lui remplit un peu le ventre hein ».

Pour sûr, malgré la perfusion et ton manque d’appétit, mes tétées t’auront permis de ne pas t’affaiblir mon fils, de te rassurer, de te cacher de ces blouses blanches qui font si peur, de te montrer que maman est toujours là quand tu as soif, faim, besoin d’un câlin ou de verser quelques larmes.

J’ai toutefois été très soulagée de l’accueil très positif de l’équipe médicale vis à vis de mon allaitement « long ». Je sais que les « vous allaitez encore ! » dits avec le sourire n’étaient en fait que des « vous allaitez toujours » un peu maladroits. Entendre d’une professionnelle de santé « c’est bien, de toute façon c’est ce qu’il y a de meilleur pour eux (les enfants, tous, pas juste mon fils malade hein), ça réchauffe le coeur d’une mère en proie au doute, se disant que peut être son lait n’avait pas suffit à protéger son enfant.

J’ai bien sûr profité de ce séjour à l’hôpital pour parler nichon de manière seinpa et décontractée. Aux « Ah mais vous allaitez !! Oh !! Excusez-moi !! » absolument désolés de la dame qui fait le ménage laissant la porte ouverte ou de l’infirmière je répondais avec un clin d’œil « Oh vous savez en 14 mois d’allaitement j’ai allaité partout, il n’y a rien de gênant pour moi rassurez-vous ! Pas de sushis ! »
Mon nichon unique, ma lactation relancée à la façon paye ta tétée en maternité, mon élégante physionomie de buste décalée à la Laurel et Hardi, tous les sujets plus ou moins comiques ont été abordés.

Le jour de la sortie, un docteur me dit « vous savez, ce que vous faites là, ça s’appelle de la sérothérapie ». Moi : yeux qui clignotent avec des petits cœurs dedans. «Oui, vous lui injectez directement vos anticorps grâce à votre lait ».
En plus de te rassurer, je te soigne et t’immunise avec mes tétées, c’est finalement plus que je ne pouvais espérer.

Par Nas.

Publicités

11 réponses à “Sérothérapie

  1. oh lalalala,
    j’en ai les larmes aux yeux…
    on se connait pas et pourtant, j’attendais d’avoir un petit mot sur fb pour savoir comment allait loulou..
    contente que vous soyez rentrés chez vous…
    pleins de gros bisous pour vous..
    et encore pleins de tétées bonheur …

  2. Moi aussi je suis serotheropate 🙂

    Serieusement, il y a eu la rougeole, ma fille pas vaccinée n’a rien eu, alors que moi, doublement vaccinée ai fait une rougeollette (petite rougeole). A cause de mes anticorps partis par le lait j’imagine: le médecin a dit « je ne sais pas, mais vous avez de la chance que la petite n’est rien attrapé ». Si, elle a eu mes anticorps! pfft!

  3. Trop beau ! Et quel plaisir de voir que les tétées ont été bien accueillies en hôpital ! Cela rassure, après tant de commentaires lus sur le dénigrement de l’allaitement par des professionnels de santé. Merci à toi de nous avoir fait partager cela, c’est vraiment encourageant !

  4. Si toute les équipes médicales pouvaient être aussi bien intentionnées, formées… le monde se porterait un peu mieux.

  5. oh que je suis d’accord avec toi, vive les tétées à l’hôpital ! ma fille s’est fait hospitaliser à 5 mois, et la seule chose qui la rassurait c’était la tétée. elle venait toutes les 2 heures jours et nuits, alors qu’à la maison c’était toutes les 5 voire 6 heures et même plus la nuit.
    la tétée a vraiment calmé ses angoisses.

  6. oh que je suis d’accord avec toi, vive les tétées à l’hôpital ! ma fille s’est fait hospitaliser à 5 mois, et la seule chose qui la rassurait c’était la tétée. elle venait toutes les 2 heures jours et nuits, alors qu’à la maison c’était toutes les 5 voire 6 heures et même plus la nuit.
    la tétée a vraiment calmé ses angoisses

  7. Je suis très émue après la lecture de ce post, c’est beau tout cet amour dans une situation si difficile. Je crois, moi aussi, que l’allaitement représente l’amour d’une mère et son entier dévouement. Ca fait peut-être un peu Bisounours, mais j’aimerais que tous les enfants puissent vivre ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s