« Moi grande » (2 ans et 3 mois)

Tu sais dire ton prénom, et tu sais que tu es « fille ». Jusqu’à il y a peu, tu te qualifiais également de « bébé ». Tu désignes par bébé : les bébés et enfants, même d’un âge avancé, et tes poupées, y compris celle qui ne représentent pas du tout un bébé. Alors qu’est pour toi un bébé ?

Toujours est-il qu’il y a quelques jours, tu avais décidé de mettre ton pantalon toute seule. Je t’ai laissée, et quelques minutes plus tard, force était de constater que le pantalon était parfaitement installé à sa place habituelle autour de tes jambes. Tu m’as alors annoncé, avec un éclat de fierté dans les yeux : « moi grande ! ».

Et grande, tu l’es indubitablement.

Une grande, qui tète plusieurs fois par jour, et souvent la nuit.

Avant de le vivre, j’avais surtout vu dans l’allaitement dit « long » une réponse au besoin des enfants d’être « petits » bien plus longtemps qu’on ne les y autorise ordinairement ; à 3 ans, on a quand même bien le droit d’être encore « petit », non ?

Mais aujourd’hui, il m’apparaît criant que le fait d’être « grand » ou non n’a finalement rien à voir avec le fait d’être encore allaité.

Pourquoi le fait de téter ne serait-il pas acceptable à 2 ans, 3 ans, 4 ans … ? Considérer que l’allaitement est réservé aux tout-petits, que ce n’est pas pour les grands, ne repose sur rien ; ce n’est qu’une convention sociale. Juste qu’il n’est pas habituel de le voir.

Il suffit en fait d’y assister pour le constater : on peut être « grand » et téter assidûment. Etre allaitée ne t’empêche en rien : d’apprendre à parler, de nouer des liens, d’explorer, d’être sociable et d’avoir des copains, de vouloir tout faire toute seule, de bien manger, d’aller chez la nourrice sans difficulté… bref, de grandir.

D’ailleurs, téter aussi, tu le fais comme une grande.

Juste pour une toute petite pause. Ou pour une plus grosse. Pas quand il y a des choses beaucoup plus passionnantes à faire, ce qui est fréquent. En t’arrêtant de téter momentanément quand tu veux parler. Dans des positions imaginatives. En jouant. En communiquant en même temps par les gestes et les regards. En riant. En commentant la tétée et en formulant comment tu la veux. En regardant le dessin animé de ton choix. En te cachant de tes frères pour jouer…

Un moment de complicité, d’échange et de douceur à consommer sans modération. Autant que tu le voudras, ma grande.

Par Vanessa, maman de Bastien (10 ans, allaité 3 mois), Yanis (7 ans, allaité 9 mois), et Lieve (née le 01/02/09, allaitée), qui tient également un blog

Publicités

6 réponses à “« Moi grande » (2 ans et 3 mois)

  1. Mais quel témoignage, tant de douceur. Non allaiter ne rend pas les enfants dépendants mais bien indépendants. Cette proximité, ces moments câlins sont tellement bénéfiques à l’enfant. Je le vois tous les jours : plus ma Zouzou est câlinée, plus elle est bien, et a envie de faire les choses elle-même.
    La sécurité physique et affective permet à l’enfant de s’ouvrir au monde et ça peut passer par l’allaitement long.
    🙂

  2. Et c’est rassurant de lire qu’il n’y a pas qu’a la maison ! Bravo pour ce beau billet !

  3. Trés bel article!
    Je voulais le montrer a mon mari (qui commence a trouver le temps long) mais tu fais trop de l’allaitement une complicité, un échange… sur la fin du texte (et ca, ca le rend jaloux, donc c’est mauvais)
    Mais quand meme, il est parfait!

  4. Très bel article !

    Ma grande à moi a 3 ans et 4 mois et qu’il est parfois dure de lutter contre l’opinion publique !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s