Tétées à pleines dents

Ça y est, j’ai fêté ma première année de tétées. Ma fille, mes seins et moi avons surmonté les difficultés du début (montée de lait tardive, crevasses, pics de croissance), nous nous sommes faits aux remarques pas toujours bienveillantes, nous nous sommes accommodés du fait que je doive reprendre le travail et nous profitons pleinement. Cela dit, depuis quelques semaines nous expérimentons une autre phase qui est celle des morsures. L’idée qui veut que l’on sèvre un enfant à l’apparition de ses premières dents est fausse mais cela n’empêche que c’est un moment relativement délicat.

Au moment où on s’y attend le moins, lovées l’une contre l’autre, détendues et bienheureuses, voilà une douleur vive qui surgit, j’émets un cri aigu, je regarde ma fille qui a lâché le sein, qui me regarde elle aussi, interdite, et qui se met à pleurer. Elle m’a mordu ! Et ça fait donc environ trois semaines que ça dure. Au début, je ne savais pas trop comment réagir, je redoutais un peu les tétées et ne lui donnais le sein qu’avec réserve, en étant prête à le retirer à tout moment. Ma plus grande peur était qu’en criant trop fort elle entame une grève de la tétée.

Mais petit à petit, j’ai appris à gérer ce petit désagrément. Déjà, ce qu’il faut avoir à l’esprit c’est que bébé ne tète pas s’il mord. Il faut donc être attentive lors de la tétée et repérer le moment où il fait une pause ou lorsqu’il a fini de téter pour lui enlever le sein avant qu’il n’ait le temps de croquer. D’ailleurs le manque d’attention est une des causes de morsure. J’ai remarqué que ma fille me mordait souvent parce que je ne lui accordais pas l’attention qu’elle souhaitait. Je prends soin de souvent lui parler pendant les tétées « à risques » autrement dit quand je vois ses yeux devenir coquins ou qu’elle agite ses pieds, bref j’essaye de décoder son langage corporel…

Bébé peut mordre aussi par réflexe, quand il s’endort par exemple. Il faut alors bien repérer la fin de tétée et introduire délicatement son petit doigt dans sa bouche pour retirer le téton. Ca m’est arrivé aussi plusieurs fois et en procédant de la sorte s’il lui arrivait de mordre, elle mordait alors mon doigt et non mon sein.

Sinon, à chaque fois qu’elle me mord, je lui retire tout de suite le sein et la pose à terre en lui expliquant fermement qu’elle vient de me faire mal et qu’il en sera ainsi à chaque fois qu’elle me mordra. Et je constate, depuis une bonne semaine, qu’elle me mord de moins en moins. J’essaye également de lui donner des objets à mordiller pour apaiser ses douleurs dentaires et éviter qu’elle ne se serve de mon sein comme anneau de dentition. Et les jours où elle m’a déjà mordu plusieurs fois de suite, je ne lui donne le sein que quand elle a faim et j’évite les tétées quand elle est agitée, je lui donne le sein au calme dans une chambre avec les rideaux légèrement tirés…

Et vous, vous gérez comment les morsures ?

Publicités

12 réponses à “Tétées à pleines dents

  1. Ce sont des moments très délicat. Cela dit, je ne suis pas d’accord avec le fait qu’un enfant « ne tète pas quand il mord ». Mon ainée de 2 ans et demi me mord à chaque tétée depuis maintenant près d’un an, tout en tétant. C’est douloureux, gênant, et ça laisse une jolie marque de sa dentition après la tétée (parfois jusqu’au sang). C’est comme si elle n’était plus capable de téter sans appuyer ses dents (supérieurs uniquement, pas une vraie morsure mais même effet à la longue) sur mon sein.
    Après l’avoir supporté pendant de longs mois, elle subit maintenant un sevrage précoce, car je n’ai pas trouvé d’autres solutions. Mais si quelqu’un a une astuce miracle pour ré-apprendre à un enfant à téter correctement, je suis preneuse!

    En tout cas, ta manière de gérer les « vraies » morsures est celle qui a fonctionné aussi pour nous auparavant. Le tout c’est de ne pas se décourager si l’enfant récidive, ça finit en général par passer et ça coïncide souvent à une poussée dentaire.

    • Techniquement je voulais dire puisque la position de la langue lors de la tétée n’est pas compatible avec la morsure strictu senso. As-tu demandé conseil à une consultante en lactation ou à une animatrice LLL ?

      • Je suis tout à fait d’accord avec toi Nadinbox. J’allaite encore mon petit qui aura 3 ans samedi et lorsqu’il me fait mal avec ses dents, c’est qu’il est mal positionné.
        Par contre, il n’a pas essayé beaucoup de me mordre. Genre 3 fois. J’ai expliqué et hop !
        Mais il s’endort au sein, et parfois, à ce moment-là, sa bouche se referme très fort. Donc (cri), petit doigt et hop !

      • Je me suis mal exprimée désolée. Techniquement je suis d’accord, je voulais juste dire que les dents pouvaient faire très mal même en tétant, c’est vrai que ce n’est pas le même type de morsure! (mais la douleur est réelle).
        J’ai téléphoné à LLL, mon interlocutrice m’a dit qu’il fallait sevrer, étant donné qu’elle était déjà « grande ». ça m’a d’abord beaucoup miné et je ne voulais pas me résoudre à cette seule issue, mais en fin de compte, après de longs moments passés à m’énerver à tenter de corriger sa position sans succès, je me rends compte qu’il n’y a effectivement pas de solution et j’accumule trop de rancœur à allaiter dans la douleur.

  2. Super, merci pour ce chouette billet, et ces conseils, en effet je redoute un peu les premières dents… Faut dire que je suis assez bien lotie, car ma fille a 9 mois et aucunes dents encore, mais je me dit que comme tout le reste, il vaut mieux recueillir un max de bons conseils, pour vivre cette étape sereinement 🙂

    Je partage, pour que ça serve ^^

  3. OOhhhhhh que oui que ca fait mal quand elle me mord ma caramel 🙂 la première fois, j’était en pleine gestion d’une candidose avec crevasses hyper extra méga douloureuse, je devais donc donner le sein tout en etant asser tendu, car une crevasse fait mal au début, et la candidose fait de + en + mal au cour de la tété, donc bref, elle devait sentir que je lui donnais le sein légèrement à reculons, et du coup, dans un eclair de genie elle a du se dire que ca me détendrais si elle mettait un grain de folie dans la tétée en me mordillant!!!!!!!!!! et Quelle MORSURE!!!!!!! je saignait, au desus et en dessous du mamelon, et en plus du reste, c’etait le pompon!!!!! Sur le moment, je n’ai pas crier, non, j’ai hurler de douleur, j’ai appeler mon mari qui etait là, pour qu’il prenne la petite, et quand j’ai constater ce qi venais de se passer, je me suis mise a pleurer de desespoir, je voyais mo allaitement bien mal engager, alors je l’ai reprise, et je lui ai parler dans le cruex de l’oreille, que ce n’etait pas bien, que maman avait eu tres mal, que je l’aimais encore, mais qu’il ne fallait pas oh non surtout pas recommencer, et je lui ai promis de faire tout ce qu’il fallais pour guerrir cette mechante « plaie » et qu’on recommence les tétés « bonheur ».
    du coup, je lui donnais le sein droit (encore intact si je puis dire) et celui qu’elle avait DETRUIT ( si si, le mot est mesuré) je tirais le lait avec mon tire lait, et lui donnais au bib, et cela pendant 5 jours. et je crois qu’elle deteste tellement les biberons, qu’elle n’a jamais recommencer. aujourd’hui, 1 mois après, plus aucunes traces de cette « agressions, lol, si ce n’est que moi aussi je ma surveille du coin de l’oeil, et je fais bien plus attention a ce qu’elle fait pdt les tétés.

  4. J’ai de la chance, mon petit bonhomme ne m’a jamais vraiment « mordue ». Pincée, oui, avec ses gencives, et parfois, quand il a mal au dent, il serre un peu trop et je me retrouve avec la jolie marque de ses deux dents du haut sur l’aréole…Comme toi, je guettais les moments où je voyais ses yeux devenir coquins…et surtout, il cessait de téter, enlevait un peu le téton de sa bouche et BAM, pincé, le téton.J’ai fais attention à ces moments pendant 2 ou 3 semaines, j’ai râlé pas mal, je l’ai aussi posé à terre, puis c’est passé. Bon courage!!

  5. Je me souviens plus particulièrement des morsures de ma 1ère fille : la 1ère fois, je n’ai rien vu arrivé, j’ai senti la douleur vive et j’ai hurlé. Ma fille m’a regardé, se demandant ce qui se passait et moi je suis restée toute bête. Je connaissais déjà les morsures avec mon fils mais là, elle ne m’avait pas raté !
    Elle s’est remise à téter et je l’ai surveillé. Les tétées suivantes, elle a recommencé, j’ai recrié et lui ai dit de nouveau de ne pas mordre, que ça faisait mal. J’ai donc plus ou moins appréhendé les tétées mais j’ai vite remarqué quand elle allait mordre; elle tétait et soudain je sentais sa succion changer, elle modifiait la position de sa langue, le mouvement des mâchoires. C’était infime mais je m’en apercevais. Dès lors je lui disais « non on ne mord pas » sur un ton ferme mais sans colère et ça a marché ; elle me regardait, repositionnait sa bouche correctement et retétait. Cela a duré quelques jours, avec quelques petites récidives puis plus de morsures.
    Cela a fonctionné ainsi avec ma fille mais ne marchera peut-être pas chez d’autres enfants. Il faut essayer différentes techniques mais ne pas laisser faire, en plus de la douleur (quelquefois violente !), le sein n’est pas fait pour être mordu.

  6. Cet article tombe à pique dans ma vie d’allaitante !
    Titouan, 18 mois, mord sans vergogne… et c’est dur… Lui, ce n’est pas 3 dents qu’il a mais presque 12… De ses prémolaires, je crois que celles du haut ne sont pas totalement sorties et je pense bien que c’est très douloureux pour lui (nous avons rdv chez l’ostéo jeudi, j’espère que ça va aider).
    Il y a 3 semaines, il a fait une grève… puis est revenu… en mordant…
    Comme vous, j’arrive maintenant à savoir quand il va me mordre, en fin de tétée surtout ; et comme vous je lui dis et redis que ce n’est pas possible… mais sans succès, il recommence à chaque tétée et même la nuit…
    J’ai diminué les tétées, ne lui propose plus que quand il a vraiment faim ou vraiment envie de dormir… et j’appréhende un peu à chaque fois… Bon, le bon côté c’est qu’il mange vraiment mieux à table sans être vraiment en manque de lait (encore au moins 4/5 tt par jour + la nuit)…
    Mais je me demande s’il va s’arrêter un jour…
    En plus il ne mord pas que mon sein et pas que moi… c’est pénible pour ma fille et mon conjoint aussi… mais quand même le sein, qu’est ce que ça fait mal !!
    De vous lire, je me sens moins seule… merci !

  7. Nounoute a 22 mois et a forcément fait l’acquisition de belles quenottes.

    Au début, quand j’ai senti le désagréable frottement de ses nouvelles dents, je le lui ai dit doucement. Elle a fait attention puis a pris le pli. Quand ça arrive aujourd’hui, je sais que c’est dû à un mauvais positionnement.

    Quand elle m’a mordue un jour, elle l’a fait pour jouer-expérimenter, sans malice. Ma surprise lui a fait peur. Je lui ai dit qu’elle me faisait bobo. Elle a pleuré.

    Elle a mordu encore 2 fois : pour vérifier. Comme ma réaction était constante, elle a définitivement cessé.

    Et l’allaitement est redevenu plaisir !

    • Il conviendrait de corriger sa prise du sein, elle n’est pas correcte si ça fait mal ou qu’elle utilise ses dents. Voir une Consultante en lactation pourrait s’avérer utile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s