Notoriété et énormités

Les coïncidences sont parfois étranges. Il y a une semaine j’ai malheureusement allumé mon poste de télévision sur une émission parlant allaitement. On y découvrait une rapide interview du pédiatre Philippe Grandsenne qui qualifiait très aimablement les mères choisissant l’allaitement « long » d’ayatollahs du sein. J’avoue avoir été agacée par cette expression mais bon, passons. Ce qui m’a copieusement mise en colère c’est d’entendre, de la bouche de ce même pédiatre, que le lait maternel n’avait qu’une infime supériorité sur les préparations artificielles et que les recommandations de l’OMS n’étaient bonnes que pour les pays sous-développés. D’ailleurs pour lui les études qui montrent un meilleur développement cérébral des bébés allaités se trompent en disant que le lait maternel en est la cause, il affirme que c’est la « tendresse charnelle » (voir ici) qui est à l’origine de cela.

Je me suis dit que la prochaine fois que je le verrai dans mon poste, je zapperai et puis je n’y ai plus pensé. Ce week-end, je me rends dans mon dépôt vente préféré pour y chiner vêtement et couches lavables pour ma Poulette, je jette toujours un coup d’oeil aux livres (déformation professionnelle ou curiosité naturelle) et là je vois son nom… J’ai hésité et puis j’ai craqué (bon heureusement que c’était de l’occase hein, faut pas déconner !). Et voilà ma lecture terminée malgré l’envie furieuse, à plusieurs reprises, de jeter ce torchon petit livre au feu !

Pour vous situer un peu le sujet de l’ouvrage, voici la présentation faite par l’éditeur :

Vivre avec sérénité les premiers mois avec Bébé.
L’arrivée d’un nouveau-né entraîne ses parents dans une aventure pleine d’imprévus.
Loin des théories et des idées préconçues, ce livre, écrit par un pédiatre, n’a qu’une ambition : celle d’aider les parents à regarder vivre leur bébé pour le comprendre tel qu’il est.
« C’est avec passion que Philippe Grandsenne parle des nouveaus-nés. Pour lui, l’objectif premier, c’est « Au bonheur des bébés« …
Et cet ouvrage, si agréable à lire, donne des conseils intelligents, mais surtout donne aux parents la capacité de croire en eux-mêmes et en leur enfant.

Il s’agit donc d’aborder une par une toutes les étapes que les jeunes parents vont vivre à l’arrivée de leur marmot et ce, de la maternité jusqu’environ la fin des 100 premiers jours de vie. L’auteur parle donc des particularités physiques du nouveau-né, des examens faits à la maternité, des comportements à adopter en tant que parent débutant. Et j’avoue, en tant que fervente adepte du « maternage proximal », être agréablement surprise en lisant qu’il ne faut pas laisser pleurer le nourrisson, que le porter et le tenir contre soi est bon autant pour lui que pour la mère, que non les bébés ne sont pas des petits êtres malins ne pensant qu’à manipuler leurs parents pour arriver à leurs fins.

Par contre, quant il s’agit de parler du sommeil et de l’allaitement, je tombe des nues et d’autant plus qu’il s’agit d’un professionnel de santé connu et médiatisé, comment peut-on se servir de ce statut pour distiller autant de mauvaises informations et d’avis personnels non fondés.

En ce qui concerne le sommeil, selon ce docteur, le petit d’homme doit avoir fini ses réglages au bout de 100 jours. Au-delà, si votre petit bout continue de se réveiller la nuit, il vous faut consulter un pédiatre, un psychothérapeute ou un psychologue. J’ai trouvé ça bien réducteur et plutôt expéditif. Mais venons-en au « problème de l’allaitement ». Pour éviter de vous pondre un pavé indigeste, je vais vous lister les énormités énoncées dans ce bouquin classé coup de coeur des vendeurs chez Fnac :

– Le frein de langue du nourrisson est souvent trop court mais il est préférable de ne pas y toucher et de le laisser s’étirer seul. Alors que l’on sait bien qu’un frein de langue trop court est la cause d’une mauvaise prise de sein et d’une mauvaise succion. Et sinon on préconise des exercices pour l’étirement ? Tirer la langue 1 heure par jour ? Non ???!

– Pour le rassurer pendant l’examen général et éviter les cris et pleurs, on lui donne un biberon à téter. Et lui donner une tétée, une vraie, c’est interdit ? Non parce qu’il est tout de même prouvé que cela apaise les bébés. J’dis ça, j’dis rien hein !

– On s’aperçoit mieux du besoin de succion du nouveau-né s’il est au biberon car il peut téter sans que le niveau de lait ne diminue. Et où est l’intérêt ? Oui un nourrisson a besoin de sucer, on le sait, pas besoin de lui donner un biberon pour s’en apercevoir.

– Il se peut que vous n’ayez que peu de lait, ce qui ne veut pas dire forcément qu’il n’y en ait pas assez. « Cela dit, s’il a un appétit qui dépasse vos possibilités actuelles, pas de panique, nous vous relaierons en lui donnant du très bon lait de biberon pour calmer sa faim. Et contrairement aux fables inquiétantes qui courent, ce coup de pouce ne condamne en rien l’allaitement maternel. » Et il est donc tout à fait possible de mener un allaitement mixte aussi longtemps qu’on le souhaite. Mais oui bien sûr, ou comment désinformer très habilement. Et quand la maman qui aura suivi ces conseils viendra consulter pour une grosse baisse de lactation, vous lui direz qu’il serait de toutes manières grand temps de sevrer avant qu’elle ne se transforme en extrémiste du nichon ?

– Il est normal de constater une baisse de lactation ver 8/10 jours et ce, pendant 2/3 jours. Le niveau de production se maintient ensuite « en plateau durant des semaines et des mois. » Et à aucun moment, il n’est fait mention du pic de croissance, non, c’est certain que baisse de lactation c’est mieux, et puis ce sont des termes rassurants, c’est chouette !!!

« Enfin, on sait aussi avec certitude qu’aujourd’hui les laits industriels pour bébé ne sont absolument pas nocifs pour eux, bien au contraire. Alors, ne vous imposez pas d’allaiter au sein si vous n’en avez pas envie, et ne vous interdisez pas de lui donner des compléments au biberon si votre lactation n’est pas suffisante. » Et si vous trouvez cette phrase complètement illogique ne vous interdisez pas de le dire autour de vous. Dire que des centaines de parents écoutent et suivent les conseils de cet homme car il est pédiatre et qu’il passe à la télévision.

– Afin que le papa puisse trouver sa place plus facilement et profiter de son bébé, il est fortement recommandé de le laisser donner des biberons, surtout la nuit. Cela sera profitable pour toute la famille et rendra plus facile le sevrage. C’est vrai qu’il est totalement impossible pour un père normalement constitué -2 bras, 2 mains, 2 jambes etc.- de donner un bain, de porter, de câliner, de changer son enfant. Mais où avais-je la tête ? Maintenant que j’y pense, le père de ma fille, comment fait-il ? Ils ont l’air de bien s’entendre malgré tout.

– Il n’y a et « les statistiques épidémiologiques sont, sur ce point, formelles » aucune différence entre enfants allaités ou non. Le fameux argument scientifique qui assène un gros coup de massue à celles et ceux chez qui il subsistait un petit doute. On a failli l’attendre !!! Par contre on attend toujours les références bibliographiques des dites études…

– L’essentiel des anticorps est donné pendant la grossesse donc il n’est vraiment pas indispensable de donner le sein à son enfant dans le but de limiter les infections. Effectivement, le lait maternel ne diminue pas les risques d’affection respiratoire, d’obésité, de diarrhées… Rien que des menteurs tous ces chercheurs !

– Le lait maternel était l’idéal lorsque l’homme menait une vie sauvage. Aujourd’hui, dans notre monde civilisé, la différence avec les préparations artificielles est inexistante. Ah bah je croyais que mon lait c’était du lait d’humaine pas du lait de vache en fait !? J’ai dû mal comprendre.

– Est-il vraiment utile de commencer un allaitement si vous reprenez le travail peu de temps après ? Les débuts de l’allaitement sont en effet souvent difficiles et le sevrage douloureux donc pourquoi commencer ? Bah oui alors, pourquoi ? Vous n’auriez tout de même pas pensé tirer votre lait comme le prévoit le code du travail, malheureuse ??!

– Si vous décidez malgré tout d’allaiter, il faut préparer vos bouts de sein en les tannant en fin de grossesse, vous pouvez utiliser de l’alcool glycériné par exemple ! Et sinon, vous pouvez aussi les tremper dans de l’huile bouillante, c’est super efficace !

– Le tire-lait est un objet étrange et désagréable donc si vous donnez un biberon à votre enfant, contrairement à ce que disent certaines « jusqu’auboutistes de l’allaitement », vous pouvez le remplir de préparation artificielle. A cet instant précis, j’ai retenu un violent haut-le-coeur … aucune information dans cet argument, juste un avis personnel énoncé de surcroît par un … homme ! S’il l’a essayé personnellement, je comprends qu’il ait trouvé cela désagréable remarquez !

« Allaiter au sein demande de la patience et de la persévérance. » Ce qui peut être interprété comme de toutes manières c’est trop difficile, je ne vais pas tenter le coup. C’est gentil de décourager les mamans avant même qu’elles n’aient commencé. Merci !

Alors je ne sais pas ce qu’a ce monsieur comme problème avec l’allaitement mais la moindre des choses serait de ne pas profiter de sa notoriété pour raconter des énormités de ce type et déformer la réalité à sa guise ! Méfiez-vous la prochaine fois que vous croisez ce grand nom…de la désinformation !

Billet initialement publié il y a quelques temps chez Nad’In’Box.

Publicités

31 réponses à “Notoriété et énormités

  1. Je ne connaissais pas ce type mais j’adhère à 100% à ton coup de gueule. Encore un qui va faire foirer des milliers d’allaitement… Quel scandale de proférer des âneries pareilles…
    Sidonie, ayatollah du sein et fière de l’être 😉 (Hippolyte a 18 mois)

  2. Purée, j’ai même pas pu lire ton article jusqu’à la fin tellement les absurdités qu’il a écrites me font horreur. Je ne sais pas où tu as trouvé le courage de finir son livre, Je te dis chapeau, mais malheureusement beaucoup de futur maman vont le lire (pas moi en tout cas)…

  3. Ah c’est lui le sombre crétin que j’ai lu et qui m’a fait croire que moi et surtout mon fils étions anormal de pas dormir à 100 jours
    j’ai juste tapé dans les murs de désespoir durant toutes mes nuits blanches passées le centième jours

    Karine

  4. Grandsenne c’est juste un immense c******. Tiens si tu déformes le titre de son bouquin, ça donne « bébé dis moi qui tuer »…ben j’ai la réponse XD

    C’est juste dingue d’entretenir ainsi sciemment le mythe de l’allaitement impossible et inutile…

    Et en même temps si on suit son raisonnement, un bébé c’est parfois hyper dur, alors qu’est-ce qu’on s’embête, on n’a qu’à pas en faire hein…

  5. Impressionant de c..neries !!! Ca me tue de lire ça, car oui, cela va faire foirer plein d’allaitement. Le coup des pics de croissance totalement ignorés, niés, ca, c’est le pompon !
    N’y a-t-il pas moyen d’écrire aux éditeurs, voire à l’auteur même, pour lui rappeler quelques faits scientifiques et démontrés?
    Si c’est le cas, je veux bien me joindre aux signataires…

  6. Je suis atterrée par tant de bêtises … Le plus dangereux, c’est la désinformation qui en découle et qui doit faire des ravages chez bcp de parents lecteurs !
    Pfffffffffff…

  7. C’est un gros c** ce mec! Et comme on est dans une société civilisée, j’ai décidé d’arrêter de faire caca, c’est bon pour les pays sous développés tout ça!

  8. Et voilà comment on foire 2 allaitements ! Heureusement qu’il y a des seintes pour mon 3eme allaitement, je sais à qui je ne dois pas faire confiance !

  9. Je l’avais entendu : « les ayatollahs du sein » dans le même paragraphe ou il dit que les préparation infantiles sont semblables au lait maternel et que l’allaitement c’est surtout pour le tiers-monde, là ou y a pas d’eau potable… Je l’avais déjà trouvé naze, mais quand même dans le genre désinformation il y va fort dans son bouquin. ça devrait carrément être interdit de publier des âneries pareilles, limite de la diffamation envers nos nénés !

  10. Oh malheur mais c’est une catastrophe ce genre de conseils ! Tout est fait pour que les mamans ne cherchent surtout pas à vouloir allaiter…
    ça devrait être interdit de la telle diffamation !

  11. Ben alors, je sais pas moi, mais je ne suis pas tellement d’accord avec tout ça. Je ne viens pas défendre qui que ce soit, juste donner mon opinion. Je n’ai rien contre toi ni contre tes idées, au contraire, je crois que nous avons beaucoup d’idées en commun sur l’allaitement

    (j’ai le sentiment étrange d’avoir déjà lu cet article ailleurs? c’est moi ou bien?)

    Bref, juste pour vous dire que j’ai lu ce livre deux fois et que j’ai drôlement aimé et que je trouve certaines de tes remarques un peu « chercher la petite bête ».

    Ce docteur, perso, il m’a donné envie d’allaiter mais il m’a aussi fait déculpabiliser si je n’y arrive pas. Il m’a appris plein de choses sur le bébé que je ne savais pas. Je n’ai pas le temps maintenant, mais je pourrais faire le même article avec tout un tas de points que j’ai aimé dans son livre.

    Enfin, tout ça pour dire que ce livre n’est pas si horrible que ça, je crois que tout dépend de la façon qu’on a de le lire.

    Sur les 84 commentaires clients d’amazone: 62 sont 5 étoiles. Juste pour dire que tu as tout à fait le droit de pouvoir donner ton avis (j’ai lu avec attention et certaines choses me paraissant convaincantes), mais je crois que tu t’acharnes un peu là, non?

    Par exemple quand tu dis:
    Allaiter au sein demande de la patience et de la persévérance.” Ce qui peut être interprété comme de toutes manières c’est trop difficile, je ne vais pas tenter le coup. C’est gentil de décourager les mamans avant même qu’elles n’aient commencé. Merci !

    Moi ça ne me décourage pas, je trouve qu’il a raison de dire ça, c’est vrai, c’est réaliste, c’est DUR d’allaiter pour certaines femmes, il ne faut pas le nier, mais j’espère du fond du coeur que chaque femme essaiera!

    Sans rancune, j’ai vraiment aimé ce livre.

    Pour finir, car je crois que c’est un point essentiel! Tu as été touchée par l’allaitement, mais Philippe G. ne parle pas que de ça. D’ailleurs, il donne des techniques pour apaiser la douleur des seins gonflés.

    Les 100 jours pour faire un bébé (ça m’a beaucoup intéressé et beaucoup appris).
    Les nuits, les pleurs.
    Le langage.
    La place du père.
    La fièvre.

    Absolument toutes les mamans que je connais l’ont lu et ont aimé, elles allaitent quasiment toutes.

    Deux poids deux mesures.

    J’espère que mon message aura sa place ici, je lis ton blog et l’apprécie beaucoup, pour l’allaitement, tu es un site référence pour moi. Je viens ici en toute amitié.

    • Alors, dans l’ordre, je réponds à ton commentaire :
      – Oui ce billet a déjà été publié sur mon blog perso comme indiqué en bas de mon texte
      – J’ai précisé que cet ouvrage n’était pas à jeter dans son intégralité et que certains aspects m’ont plu, je précise que je m’attache à traiter plus précisément ses « conseils » sur l’allaitement
      – Les avis des clientes d’amazon ne sont pas, pour moi, gage de qualité et de vérité scientifique, loin de là, au même titre que le coup de coeur des vendeurs fnac
      – Non, je ne pense pas m’acharner, cet ouvrage est un exemple flagrant de désinformation concernant l’allaitement. J’ai lu de nombreux ouvrages sur le sujet, certains très bons (avec notes et bibliographie à l’appui), d’autres mauvais car basés sur une unique expérience personnelle et celui-ci qui est pire car il donne sciemment de mauvaises informations – et d’ailleurs, contrairement à un ouvrage de CS Didierjean-Jouveau par exemple, il n’y est à aucun moment fait mention d’une quelconque étude scientifique -. Prenons juste un exemple : il propose de ne pas allaiter si l’on prévoit de reprendre le travail, le tire-lait est étrange et désagréable : ce sont des propos complètements absurdes qui viennent d’un homme qui pense que les seins de la femme sont réservés à son homme !!! Je suis désolée de voir un ouvrage de la sorte être publié et distribué si largement quand d’autres ouvrages le mériteraient 100 fois plus !
      – Tant mieux si ce livre t’as plu, tant mieux si cet homme t’as donné envie d’allaiter, par contre tu verras si tu lis les commentaires ici et sur le billet original (http://nadinbox.wordpress.com/2012/01/29/notoriete-enormites/) que d’autres mamans ont été largement déstabilisées par de telles affirmations.

      • Eh bien merci de ta réponse et de m’avoir entendue, du coup, j’avais déjà dû réagir sur ton blog perso, désolée du doublon si c’est le cas, ça me paraît il y a longtemps non?

        Tu es très engagée, c’est clair, je suis te comprends et je suis d’accord avec ce que tu dis dans ta réponse.

        Oui, les commentaires amazone ne sont pas gages de qualités, c’est juste pour montrer que le livre a été apprécié par beaucoup de mamans qui l’ont lu.

        C’est vrai que beaucoup de mamans n’ont pas apprécié, j’ose espérer que chacune se fait son opinion en le lisant et pas seulement en lisant un article le critiquant (sans vouloir t’offenser).

        Bon, alors, pour l’allaitement, j’ai bien compris, c’est de la désinformation. J’aurais bien aimé que tu donnes aussi les points que tu as apprécié. Dans un autre post peut-être.

  12. P*tain, j’en reviens pas. Quand je pense que je l’ai vendu à la librairie…. Je vais l’enlever de mon réassort… (oui, je choisis les livres que j’ai dans mon rayon)

    • Entre parenthèse, c’est un peu le discours que j’ai entendu à la maternité (après césa). En gros, au moindre problème :
      « Donnez lui un biberon, ça ira mieux. »
      ou « Des fois on peut et des fois on peut pas »
      ou encore « Non ici on n’a pas de seringue pour lui donner le lait artificiel, donnez lui plutôt un biberon »
      et j’en passe !!

  13. C’est aussi le discours qu’on m’a tenu à la mat’ et on m’a assurée que malgré le biberon mon loulou arriverait à prendre le sein en 10/15 jours (il est né avec un petit poids et après un accouchement difficile). J’étais tellement fatiguée et déstabilisée que j’ai laissé faire et résultat : j’ai tire-allaité pendant 6 mois !
    C’est triste car même quand on est très motivé il y toujours des personnes comme ça qui font foirer les choses parce qu’elles pensent mieux savoir ce qui est « bien » pour nous.
    Merci pour ton coup de gueule.

  14. Je pense qu’il y a eu « sponsoring » par un ou plusieurs fabricants de lait artificiel. Les liens entreprise-médecins sont légions, parfois officialisés (dans le cas d’études scientifiques), parfois plus discrets… A mon avis on est ici dans le deuxième cas.

    L’allaitement reprend sa juste place en France depuis quelques années, de plus en plus de femmes allaitent, ce qui n’est pas bon pour le business des vendeurs de lait en poudre ; cette juste place s’accompagne généralement d’une reconnaissance par les femmes, dans leurs tripes, du maternage proximal au sens large. En gardant ce qui ne dérangent pas les vendeurs de lait (ne pas laisser pleurer, porter, etc) et en dénigrant l’allaitement, il bénéficie du « crédit » donné au maternage proximal tout en faisant passer des infos anti-allaitement… C’est habile.

    Quant au fait que les conseils de l’OMS sont bons pour les pays du Tiers Monde, on entend ça depuis longtemps, mais aujourd’hui ces conseils sont repris par la Haute Autorité de Santé (franco-française), qui préconise 6 mois exclusifs et jusqu’aux 2 ans de l’enfant diversifié, voire plus. Cet argument est donc totalement caduque…

    Merci pour ton boulot de décorticage. Haut les coeurs !

  15. Bonjour,
    oserai-je, moi qui, l’ayant traduit et édité, suis carrément et ouvertement de parti pris, recommander plutôt la lecture de l’ouvrage d’Ann Sinnott, « Allaités… des années! » (Ed. du Hêtre), étude sociologique de l’allaitement au long cours réalisée à partir d’un échantillon de plus de 2000 familles venues de 48 pays? Nettement plus productif que Monsieur Grandsenne. Enceinte de mon aînée (bientôt 6 ans, toujours allaitée, rhôôô quelle horreur), j’avais acheté un bouquin de lui (« Mon bébé en bonne santé de la naissance à trois ans »), un peu au pif, après l’avoir entendu à la télé tenir des propos que j’avais jugés sensés. Il y écrivait qu’il était « personnellement favorable » à l’allaitement, mais qu’à 4 mois il fallait sevrer (sinon le fantôme de Freud allait venir la nuit nous croquer les pieds) et que, « allaité ou non, le bébé mange du lait et boit de l’eau », ce qui fait que bib d’eau obligatoire dès la naissance. Ou comment stimuler insuffisamment, avoir une lactation qui foire et un nouveau-né qui ne grossit pas bien… J’ai jeté le livre…

  16. ce bouquin, ma mère la lue « pour moi » au debut je trouvais ça bof, puis qq passages interessant et deculpabilisant du style : laissez votre menage il attendra demain votre bb a besoin de vous… ne luii imposéz pas de rythme suivez le sien…

    d’autres passages sont a banir, ma mere m’en sortait bcp en plus! elle lisait ca comme une bible!! et là j’avais qu’une envie: arracher ce livre et le jeter à la poubelle, que personne ne lise ça!

  17. Des conseils pour les bébés il en en a toujours mais lorsque l’on regarde quelques années plus tard l’on peut mesurer l’énormité des déclarations de ces gens soit disant mieux informés que les mères. Pour mes plus vieux de mes enfants je faisais comme me le disait ma mère couché un coup sur le coté droit un coup sur le coté gauche cela se passait très bien le bébé évoluait dans un lit avec draps et couvertures.
    A la maternité pas de commentaires ! plus pour le petit ravisé la mode était venue au bébé sur le ventre et l’on vous expliquait que c’était mieux il ne risquait pas de s’étouffer avec son repas. Pour avoir eu juste l’année précedente de gros problèmes respiratoires je savais que l’on demandait au bébé qui avait tout de même peu de muscle de très gros effort pour soulever sa poitrine.
    J’étais incapable de faire ce que le bébé devait faire. j’étouffais. Aussi lorsque à la maternité on m’ordonna de mettre mon bébé à dormir sur le ventre ce fut un refus total de ma part. Je ne tenais nullement à le retrouver mort dans son lit. J’ai même refusé qu’il aille un seul instant dans la salle avec les autres bébés pour me reposer.
    Je me suis faite « engueulée » par tout le personnel. J’étais une mauvaise mère. depuis l’on sait que cette manière de faire a beaucoup tué.
    Alors méfiez vous des médecins à la mode. Et des modes. Et il y en a beaucoup.

  18. Le problème de cet auteur est peut-être qu’il n’a pas été allaité lui-même…?

  19. A y regarder de près c’est carrément de la propagande anti-allaitement !!! Ce qui est grave c’est que c’est juste un avis perso caché derrière un titre de professionel : ça aussi c’est abusé. Je comprends que le livre ait failli aller au feu 😉 En tous cas bravo pour le courage d’avoir été au bout de la lecture et pour le temps passé à nous le résumer !

  20. J’ai bien ri ! Non mais vraiment ! Je n’imaginais pas qu’il y avait des gens pour servir de telles salades et aussi d’autres gens pour les croire !!!
    « Le lait maternel était l’idéal lorsque l’homme menait une vie sauvage » C’est bon ça !!! Non mais vraiment il faut prendre les gens pour des c*** pour écrire ça !
    Je suis tout à fait du même avis que Koa sur le sponsoring !

    Juste une petite remarque, suite à un article que j’avais lu il y a longtemps et que je n’arrive pas à retrouver. Il est faux de dire que l’allaitement protège des infections, qu’il est plus digeste etc. Ce faisant, nous renforçons l’idée que le lait artificiel est La référence. Si nous devions prendre le lait maternel comme référence (ce qu’il EST), nous devrions dire : que le lait artificiel est indigeste, qu’il rend nos enfants malades, qu’il nuit au développement de leur cerveau, qu’il augmente les risques de cancer du sein etc … je sais pas si vous me suivez mais en tout cas, pensez-y ! Prendre le lait maternel comme référence fait toute la différence, pour le choix qu’une maman, qu’un papa, peuvent faire pour leur enfant !

  21. Pingback: Ma liste d’éléments utiles pour une grossesse « Végébon·

  22. J’applaudis votre article ! J’ai découvert cet homme ce matin dans une émission dont je tairais le nom tellement c’est honteux de leur part de l’avoir invité. Ce type est un escroc, il faut le faire savoir !

  23. Il donne de sérieuses envies de l’étrangler cet idiot ! son livre est en effet un torchon d’après les citations que tu fais !

  24. et sinon il voudrait pas faire une reconversion le monsieur… Ah tiens et puis juste pour le fun il y a une étude qui vient de sortir montrant qu’on ne produit pas le même lait si on a une fille ou un garçon, en gros notre lait est adapté à notre bébé et ses besoins propres… ^^

  25. je trouve vraiment dommage de s’énerver sur un type qui tente de rassurer les parents, y compris ceux qui ne choisissent pas l’allaitement. La tolérance, le respect peuvent nous permettre de tous élever nos enfants en harmonie avec leurs différences.
    Non, mon enfant n’est pas allergique, ni obèse, ni maigrichon, ni malade et pourtant élevé au biberon. Je reçu le meilleur soutien pour mon choix par une amie allaitante. Les études disent tout et leurs contraires, suivant celui qui les rédige… Nestlé ou Leche League, même combat dans le lobbying…

    • Il rassure pas du tout les parents qui choisissent l’allaitement Oo
      Si vous êts convaincue des bienfaits du non allaitement, grand bien vous fasse, mais du coup ce n’est pas ici qu’il faut venir raconter vos bêtises. Je ne fais pas de lobbying pour ma part, juste le lait humain est ce qu’il y a de plus adapté au petit humain comme le lait de vache l’est pour le veau. A bon entendeur….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s