Moi, mes seins et l’allaitement

Encore des débats qui font rage. Pour une histoire de sein montré en supermarché. Alors qu’il était destiné à donner à boire à un enfant.

Cette photo de Nadine publié sur la page Facebook des Seintes, je l’ai tout de suite adorée : le côté self-service (et non pas une intention de blesser ou rabaisser les biberonnantes comme j’ai pu lire), à disposition, m’a fait sourire. De tendresse.

Mais il y a trois ans ? Comment aurais-je réagi ?

Je n’aurais pas été choquée par ce sein « déballé » ?

Au premier regard, peut-être.

Puis j’aurais eu la présence d’esprit de me dire que ce sein est là pour nourrir ou désaltérer.

Je suis ensuite devenue maman.
J’ai allaité.
Et j’étais gênée. Oui, gênée du regard des autres sur mes seins, ma famille surtout. Je suis extrêmement pudique. Au-delà du commun. Mon corps est à moi. Voire un peu à mon Ours. Et donc aussi à ma Zouzou que je tentais de nourrir.

Je me disais même : « Trop bien les caps d’allaitement pour se cacher. »
Puis il s’est fini, mon allaitement. Avec regrets…

Depuis, j’ai fait du chemin. Beaucoup de chemin.

J’ai moi-même croisée une maman dans mon supermarché en train d’allaiter, rayon jardinage, entre deux cartons. Je me suis dit « la pauvre, ça doit pas être marrant d’être si mal installée. »

Maintenant que je suis enceinte de mon deuxième enfant, j’en suis où, moi, avec mes seins et l’allaitement ? Si je suis motivée à fond, comment je vais vivre cette « exposition » de mes seins ?
Oui on n’est pas obligée de tout déballer. Mais s’il faut pour des raisons techniques, ça fait quoi ?

Grâce à Marion, Nas, Nadine,  et toutes celles qui postent des photos d’allaitement sur les Seintes, sur leur profil perso, ou sur leur page de blog, ben je me sens bien avec mes seins maintenant. Je me suis habituée à cette jolie image de l’allaitement et du sein nourricier.

Ce qui est sûr, c’est que plus on verra des mamans allaiter, en public, même en supermarché, plus cela sera « normal », naturel. Plus il y aura d’allaitantes. Moins il y aura de regards déplacés et de jugements. Montrer pour ré-habituer les gens à ce geste si naturel. Si évident.
Pour que les biberons soient une exception, comme ils ont été conçus à l’origine.
Que les femmes parviennent à avoir le choix, pour de vrai, sans subir le jugement ou le regard des autres.

Merci les filles pour tout ce travail sans lequel ni moi, ni d’autres n’aurions pas pu espérer un jour vivre ou envisager un nouvel allaitement sereinement et pleinement.

Publicités

8 réponses à “Moi, mes seins et l’allaitement

  1. tu vois, moi, avant de rencontrer les Seintes, j’étais aussi un peu gênée. Même que je « prévenais » mon entourage avant une tétée, ce qui n’évitait pas toujours les réflexions.
    J’ai fait du chemin aussi, et comme il n’y a pas de quoi être gênée, et qu’en plus ça peut pas faire de mal de remettre un peu de tétées dans le paysage, ben je ne me gêne plus.
    Merci pour ton article Kiki. Bisous

    • 🙂 Merci Nas ! Je n’aurais jamais pensé que tu ai été gênée à un moment ou à un autre, toi qui vit l’allaitement de manière si évidente et si pleinement. 🙂 Plein d’espoir tout ça !! ❤

  2. je n’aime toujours pas allaiter devant certaines personnes. dès que le regard est trop pesant, je n’aime pas. et j’aime encore moins quand la personne ne respecte pas mon besoin d’intimité. car au-delà de montrer mon sein, l’allaitement est le moment de plaisir que j’ai avec bébé rien qu’à moi.
    après, quand il y a une problématique technique: ben je fais ce qu’il faut pour nourrir bébé.
    ce qui a sauvé mon intimité, c’est l’écharpe de portage.

    je suis d’accord avec le discours des seintes en général.
    en revanche, je n’aime pas du tout le discours de certaines personnes qui pensent que parce que nous avons choisi d’allaiter, notre corps ne nous appartient plus.
    c’est un peu le même truc quand on est enceinte et que tout le monde nous tripote le ventre: « c’est pas baby que tu touches, c’est mon ventre ^_^ »

    j’ai allaité mon deuxième 10 mois sans avoir maltraiter ma pudeur. de merveilleux moments…

  3. Ici, j’avoue que moi ça ne me gêne aucunement de faire téter mon bébé en public…mais je crains surtout que les gens soient gênés de me voir le faire.

    Pas plus tard que ce matin, au supermarché, Bibou2 (3 semaines) s’est mis à pleurer…et comme mes seins se tendaient depuis quelques minutes déjà, j’ai tilté qu’il était l’heure pour nous de nous poser pour la tétée.
    Sauf qu’on était avec Chéri-chéri et mon grand garçon à la caisse, le charriot bien rempli.
    Du coup je me suis avancée dans la galerie pour m’assoir sur un banc et j’ai dénudé juste ce qu’il fallait de mon sein pour nourrir mon fils.
    Un couple était assis juste à côté de moi…le temps de démarrer la tétée, en relevant la tête, le couple avait disparu. Je ne sais pas si ça les a gêné que je m’installe juste à côté d’eux pour faire téter mon bébé.
    Alors je me suis demandé : comment je réagis si un vigile ou autre employé passe et me demande d’aller faire téter ailleurs ?
    J’imaginais déjà le scénario où je pétais un scandale si on venait m’enquiquiner juste là, quand mon bébé est calmement en train de se remplir la panse…et personne n’est venu interrompre notre tête à tête. Au contraire, j’ai surpris les regards attendris de quelques personnes.
    Je me suis trouvée un peu parano de m’attendre à ce qu’on vienne nous déranger, et je me suis promis de ne même plus me poser la question de savoir si ça risquait de gêner quelqu’un dans un lieu public (après tout mon grand a été allaité 20 mois et je ne me posais pas autant de questions, je dégainais juste le bout de mon sein nourricier sans complexe).

  4. Marion avec son maxi best of de blog et en effet les Seintes, c’est ce qui m’a décidé à allaiter ! 8 mois pour l’instant, que j’espère poursuivre jusqu’au sevrage naturel !
    Courage à Nadine et à toutes les Seintes qui se battent pour rendre l’allaitement « monnaie courante ».
    Pour ma part à l’extérieur, la difficulté était surtout quand ma petite était tout bébé, au début de mon allaitement donc. J’avais besoin d’être assise pour savoir la mettre correctement au sein, etc etc…. Mais maintenant on y arrive dans le l’écharpe sans souci aussi, donc je me retrouve parfois dans la même position que Nadine ! Et je ne vois toujours pas où est le réel problème, si ce n’est être des emm**deurs et venir mettre son grain de c*nnerie !

    Encore merci les Seintes 🙂

  5. bonjour, moi aussi j’étais bien pudique, mais depuis que j’ ai eu mon fils, je lui donne le sein n’importe ou… En hiver je me mettais un débardeur en dessous de mon pull comme sa je ne sortais pas trop mon sein. Cela fait 10 mois que je l’allaite, les regards sont plus désagréables maintenant, car les gens me disent, mais tu allaites encore, il est pas trop grand….
    J’adore le groupe des Seintes, merci pour ton article
    bisous bisous

  6. J’allaite toujours mon bébé de presque 13 mois, et je reste pudique en public, au pire si besoin est, je retourne dans la voiture. Pas pour ne pas choquer, parce que je ne vois pas ce qu’il y a de choquant, mais parce que je suis pudique. Est-ce qu’il y a autant de débat au sujet du topless sur la plage? Non. Alors je ne vois pas en quoi allaiter en public est plus choquant qu’exhiber ses nichons, les deux en prime, en monokini?

  7. Il a 16 mois, il est toujours allaité, et jamais je n’aurais pu imaginer allaiter aussi longtemps. Les 6 premiers, j’allaitais partout et puis, il y a eu le regard des autres. Désormais, j’allaite uniquement à la maison ( sauf cas exceptionnel, par exemple, dans l’avion, avant Noël).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s