Allaitement et machine à coudre

Hier soir, pour la première fois de ma vie, je me suis servie seule d’une machine à coudre.

Le rapport avec l’allaitement ? Je vais y venir !

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours vu ma mère coudre. Ma mère faisait les costumes pour la fête médiévale où nous allions tous les ans, les rideaux, les housses de fauteuils, canapés … Des vêtements pour elle, pour nous… Bref elle cousait.

Elle a bien tenté de m’y initier lorsque j’étais plus jeune mais cela ne m’intéressait pas.

Aujourd’hui je suis moi-même maman et depuis quelques temps je me disais qu’il serait bien que je m’y mette ! Il y a un mois j’ai donc récupéré la vieille machine à coudre de ma grand-mère. Ma mère me l’a déposée et m’a donné un rapide cours pour dompter « la bête ».

Hier, lasse de voir mes rideaux attendant un ourlet pour pouvoir orner la fenêtre de la chambre de mes zouaves je me suis attelée à mettre le nez dedans.

J’ai donc sorti « la bête » de son coffret, je me suis installée et j’ai tenté tant bien que mal de me souvenir des vagues conseils de ma mère. Et j’ai commencé à coudre, fait quelques essais sur les vieux langes des enfants.

Au fur et à mesure qu’avançaient mes essais, des images me revenaient, des gestes, que j’ai vu ma mère faire des dizaines, des centaines de fois, des gestes que j’ai reproduit machinalement sans vraiment y réfléchir.

Il y a quelques mois je disais regretter que ma mère ne m’ait pas appris à coudre et hier j’ai compris qu’en fait elle m’avait appris. Elle ne m’a pas donné de cours, mais elle m’a transmis, sans volonté délibérée, des gestes, des techniques que j’ai acquises sans le vouloir vraiment, sans même savoir pourquoi elle faisait ces gestes là mais confrontée au « problème » ils me sont revenus.

J’en viens donc au rapport avec l’allaitement, une jeune femme, mère pour la première fois qui souhaite allaiter. Si elle a vu autour d’elle des femmes allaiter, sa mère, sa tante, sa sœur, une amie… Même si elle n’a pas de cours sur le pourquoi du comment, elle saura quoi faire, elle aura les bons gestes de base. Bien sur cela ne suffira pas à régler des soucis plus « particuliers » mais la base sera là, le positionnement, les attitudes. Une sorte d’instinct acquis au cours de la vie.

La transmission de femme à femme, de mère à fille est d’une importance capitale dans l’évolution de l’allaitement.

Ne vous cachez pas pour allaiter, en laissant les « mères en devenir » assister à des tétées, vous voir mettre votre bébé au sein, vous leur donnez des chances supplémentaires de réussir leur projet d’allaitement.

Violaine

Publicités

21 réponses à “Allaitement et machine à coudre

  1. Très beau témoignage, bravo pour tes très bon conseils, j’approuve entièrement et je te rejoints sur la couture, je me suis fait offrir une toute première machine (car petit appart) alors que ma fille avait tout juste 6 mois, j’ai hâte d’avoir un plus grand chez moi pour sortir le vieux meuble machine à coudre de ma grand-mère. Et oui la maternité nous donne des ailes et nous fait découvrir de nouvelles passion. Je crois bien que nous nous sommes trouvées les mêmes.
    Aujourd’hui j’exprime à qui veux l’entendre le bonheur d’allaiter son enfant… une idée derrière la tête ? Peux être rejoindre un association activement….
    Et Le second, créer un blog pour partager les petites créations que je confectionne en feutrine pour ma petite chérie…
    Oui être maman, travailler, faire tourner la maison avec un mari qui travail beaucoup, allaiter son enfant de 16 mois, jouer avec, et trouver des moments pour soi c’est possible…
    bravo à toi, merci pour ce témoignage.
    Hélène

    • Merci !!
      Pour ma part je ne dirais pas que la couture me passionne mais j’aime bien (quand j’arrive à prendre le temps de sortir la bête ^^)
      Il ya beaucoup d’asso de soutien à l’allaitement et on n’a jamais trop de bénévoles 😉

  2. j’adore, je suis dans la même perspective…. je ne me suis jamais cachée, isolée. mais jamais exhibée non plus, hein!!!

  3. Bonsoir!

    J’ai vu pendant 2 années, ma soeur allaiter son fils .
    Je l’ai perdu de vue avant la naissance du mien et c’était comme une évidence pour moi, de l’allaiter .
    Les gestes étaient naturels et tellement simples .
    Je n’ai eu aucun problème, ni soucis du genre, crevasses, gerçures ou autres …

    Hugo, mon fils, aura 3 mois dans 8 jours et c’est toujours un réel bonheur de l’allaiter .

    • Je suis persuadée que c’est le meilleur moyen de lutter contre les idées reçues !!

  4. bien vu Vio, en effet, au final ca parait tellement logique… et dire que les premiers bébé allaiter que j’ai vu c’était les tiens c’est fou ca quand meme! et c’était pendant mon séjours à la mater!

    • Sérieux tu n’en avais jamais vus avant ??
      Bises ma belle
      Ps : je suis à brest chez Clem pour 3 jours, souvenirs, souvenirs… 😉

  5. Génial… oui je suis tout a fait d’accord… ma transmission a commencé avec ma fille déja… et j’allaite meme quand j’ai des amis ou d’autres enfants dans l’entourage… et je suis bien d’accord, c’est la meilleure des « publicités » 😉 merciii pour ce joli article..
    bisous

    • Moi j’allaite partout en toutes circonstances, et je sais que j’ai donné envie à plusieurs amies/connaissances et c’est la meilleure des «récompenses» 😉

  6. Je n’y connais strictement rien en couture (même recoudre un simple bouton, quelle misère!) mais je suis entièrement d’accord sur le côté transmission.
    Je ne me suis jamais cachée pour allaiter, même pas aujourd’hui: mon fils a trois et demi.
    J’en parle aussi librement: en famille, à la maîtresse, etc…
    Le faire, le vivre, le dire mais jamais s’exhiber 🙂

  7. suis justement en train de découdre un ourlet pendant que je te lisais. Et j’ai eu une montée de lait parce que le petit est accroché a mon pantalon. j’aime

  8. Bonjour et merci! Je suis d’accord avec toi!

    J’ai essuyé les plâtres seules aussi bien pour l’allaitement que pour la couture!

    Dans la reproduction de ces gestes, cela fait appel, je pense, à une sorte de mémoire inconsciente de la transmission involontaire.

    Belle comparaison!

  9. Bonjour Violaine, j’aime beaucoup votre article… Dans ma famille j’ai souvent vu les femmes allaiter et coudre. D’ailleurs entre toutes (mère, tantes, cousines, soeur confondues), je suis la plus nulle en couture… Mais je pense que vous n’avez pas parlé de quelque chose que je juge important : l’environnement. Oui, on a un savoir-faire dans nous qui ressort au moment de coudre ou d’allaiter… Mais venant du Brésil, où le fait d’allaiter ou pas n’est pas quelque chose que les gens se posent comme question… On allaite le temps qu’on peut ou qu’on veut… J’ai vu beaucoup de femmes allaiter (de toutes les catégories sociales, allaitements courts et longs, exclusifs ou mixtes…). Mais en France la culture / l’environnement peut être très « écrasant », au point même de ne pas laisser parfois cet « savoir-faire » s’exprimer. C’est juste un bémol. Mais c’est aussi la raison pour laquelle j’ai crée mon siteweb. Sandrine

  10. Bonjour violaine….votre post est tellement vrai….forte de trois allaitements….(sevrés maintenant! et oui…il y a une fin à tout….)J’ai été tout d’abord pudique…..et puis d’ailleurs mon 1er bébé, né prématurément, et allaité à la sonde, puis au DAL…les épreuves du tire lait…bref….la situation était particulière….peu de mise au sein….je me suis quand même accroché 5 mois en mixte…à lui donner le meilleur!!!!! mais j’ai imprimé là déjà ma volonté!!!!!!!(en tout cas je l’ai partagé aussi autour de moi!) 2ème petit poucet…..facile…..(avec le recul, je me trouve un peu trop scolaire….et dicté par les clichés..;mais bon!)…..nous avons fait notre chemin là aussi….et plus parmi les autres cette fois!!!(en diner entre amis… en famille…..)j’avais acquis un technique avec un foulard qui me permettais de rester pudique, et aussi intime….enfin..autant que je le pouvait avec une mise au sein avec « bout de sein »….(un peu épique parfois!!en tout cas, gymnique!!!) et pour troisième troll…..comme une évidence…..redémarrer cette aventure merveilleuse….mais LUI!!!!! m’a tout appris!!!!! (ils sont trop forts nos mômes!!!!)et là….je n’ai jamais été si sûre de moi en retour!!! (merci à lui!) du coup, allaitement en toute circonstance!!!!! chez des amis, avec la famille , à table pendant le repas….en bout de caisse après les courses ou dans un galerie marchande bondée!!! dans le train, l’avion… pendant une consultation, une réunion tupp****!!!!! bref!!!! j’ai baroudé!!!! j’ai aussi répondu à de nombreuses interrogations de jeune ou future maman, ça me donnais des ailes!!!!! et pour avoir fait un allaitement long (10mois avec ptit bouchon!!) je faisait parti des « étranges » qui donnent le sein plus loin….autrement…..et je me faisait un honneur et une fierté de me montrer…pour « faire voir » justement….on en voit si peu….OUI…..100 fois OUI….. participons à l’exemple….à l’apprentissage collectif…. (d’ailleurs..à voir faire…les gens viennent vers vous, questionnent…et aussi…..mémorisent que si besoin…. »elle elle a allaité, je peux l’avoir comme soutien!) alors bravo pour ton post…..bonne route lactée!!!! Ps: ma grand mère paternelle est couturière!!!!!

  11. merci pour ce beau post !!!
    Et cela rejoint une certitude chez moi : l’importance de l’apprentissage par imprégnation, sans mots, sans conceptualisation, apprentissage essentiel, qui est celui de la toute petite enfance, et qui est TOTALEMENT absent voire banni et disqualifié à l’école et dans tout le monde de l’enseignement …..
    et l’on voudrait apprendre aux femmes à allaiter maintenant avec des cours …..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s