Ma coupe du monde

355

06.06.11

Je tombe enceinte. L’allaitement, je ne me suis encore jamais posée la question. Tellement que je ne sais même pas ce que j’aurais répondu à la question… Je crois même que pour moi il n’existait que le biberon…

Petit à petit, je lis ici et ailleurs, je m’informe et avec le papa, on décide « on essaie, si ça marche tant mieux, sinon tant pis ».

28.02.12

Ma vie change. Elle nait. Début de l’aventure lactée.

29.02.12

Première réflexion. Ma maman « Mais tu sais quand tu vas arrêter l’allaitement ? Nan parce que ce sera dur hein ».

01.03.12

Elle passe le seuil des 10% de perte de poids. Mais super bien accompagnée par une SF (pas toutes, parce que dire tout et son contraire, je crois qu’ils sont champions là-dedans à la clinique…), on met la puce aux seins toutes les 2h même si elle ne réclame pas, aux deux seins, on la titille pour qu’elle ne s’endorme pas… On y croit.

02.03.12

+200g, l’impression d’avoir gagné une coupe du monde… Quelle fierté !

1 mois, 2 mois, 3 mois…

Tout se passe bien. On a de la chance, elle ne réclame que toutes les 3h à peu près et « fait ses nuits » à ses 1mois ½…

Quelques inquiétudes : les tétées ne durent pas plus de 10 minutes… Mais manifestement, ça lui va bien ! Avec le papa, on se dit que tant qu’on y est, autant pousser jusqu’aux 6mois !

A ses 3 mois ½, on commence la crèche (je pensais encore naïvement retrouver du travail rapidement… Mais ceci est un autre débat). La directrice m’encourage chaudement à continuer l’allaitement, accepte à bras ouverts les biberons de mon lait, c’est même elle qui m’apprendra à faire mon premier nouage d’écharpe de portage… Vous l’aurez compris, on a une micro-crèche en or ! C’est donc le début du tire-lait. Au début inquiète, je ne tirais pas grand chose. Et puis on s’organise, tirage le matin au réveil et quand elle est à la crèche. Tout va bien, ça roule !

… 4 mois, 5 mois, 6 mois…

Tout se passe bien. On commence la diversification à 5 mois avec les haricots verts de grand papi !

A ses 4 mois, vaccin. Nuit de grosse température, elle est brûlante, hurle… Et ne se calme qu’au sein… Et à partir de là, ne fait plus ses nuits… 2, 3, 4, 10 réveils… On n’avait jamais connu ça…. Le doute s’insinue « et si on passait au biberon ? Elle a peut-être faim ? » Et puis quand on constate comment ça l’aide à se rendormir, comment on aime ça, comment c’est tellement plus simple pour partir en vadrouille (je n’ai d’ailleurs jamais compris l’argument comme quoi l’allaitement maternel, c’est quand même plus compliqué), mais aussi et surtout comment c’est tellement ce qu’il y a de meilleur pour elle… Comment arrêter ?

… 8 mois …

Un grave accident. Notre chien mord notre fille au visage, plaie béante, urgences médicales, opération avec stomato et plasticien dans la nuit… A cause de ses fils et des lésions, elle ne peut pas téter. L’infirmière qui nous met en chambre vers 4h du matin me propose son tire lait si je veux me soulager. Je tire mon lait (il a d’ailleurs une couleur bleutée à ma grande surprise), on lui donne à la tasse, on essaie le DAL (Dispositif d’Aide à la Lactation), c’est pas glorieux, mais chaque goutte est une victoire. A J+2, elle arrive de nouveau à téter… Et là nouveau sentiment de fierté, re l’impression d’avoir gagné une coupe du monde ! Durant notre séjour, notre allaitement sera érigé en exemple, encouragé et félicité.  Un peu de réconfort, ça fait pas de mal.

… 9 mois, 10 mois, 11 mois ….

Tout se passe bien. J’arrête le tire lait pour la crèche. Elle ne finit pas les biberons que j’ai tant de mal à fournir… On passe aux laitages au repas du midi et au goûter. Et toujours open bar à la maison.

… 1 an …

Quoi ? Déjà 1 an ? On m’avait pourtant prévenue  « ça passe vite »… Allez on continue !

… 13 mois, 14 mois, 15 mois …

Retour de couche. Les tétées sont difficiles, ma fille s’énerve au sein, j’ai l’impression qu’elle tète à vide… Premier contact aux Seintes. Une réponse rapide me dit qu’effectivement le rdc peut entraîner une baisse de lactation, une simple cure de tisane d’allaitement permet de corriger le tir. Je n’y avais même pas pensé. Des fois, je me dis que le SNU (Syndrome du Neurone Unique, coucou MacMaman !), ça dure pendant l’allaitement aussi…

… 16 mois ….

On a frôlé un sevrage en urgences pour des problèmes sévères de peau chez moi. Un traitement de la dernière chance qui doit faire ses preuves dans la semaine. Je contacte une nouvelle fois Les Seintes, de nouveau  une réponse rapide, des contacts pour avoir d’autres avis… Heureusement on n’en aura pas besoin !

Aujourd’hui à presque 17 mois d’allaitement… Je me rends compte que je suis en train de devenir une extrémiste de l’allaitement !! Voir un bébé dans une salle d’attente boire un biberon : un sentiment de tristesse pour ce petit bout m’envahit. Une amie m’annonce qu’elle est enceinte, je me fais le lobby de l’allaitement ! Une vieille connaissance de l’époque de l’école primaire tombe enceinte un peu après moi. On se reparle régulièrement, et avec mon petit peu d’expérience en plus, je l’aide autant que je peux. Soirée avec des amis médecin et sage-femme, j’ouvre le débat, j’en parle, toujours et encore, m’insurge sur le si peu de formation qu’ils reçoivent à ce sujet…

Ma fille m’a ouverte à un monde que je ne connaissais pas. Le monde de l’allaitement, du portage, du cododo, de la bienveillance… Jamais je ne la remercierais assez, j’ai trouvé une cause pour laquelle j’ai envie de militer !

Longue vie aux Seintes et belles tétées à toutes !

Par Lucile.

Publicités

13 réponses à “Ma coupe du monde

  1. Lucile, moi aussi… Un parcours si déifférent et si semblable… 23 mois d’allaitement (moi qui avais dit que j’irais jusqu’à ses 6 mois, si ça voulait bien se passer…) et une peur sourde du jour où cette symbiose s’arrêtera Puis une forme d’ « extérmisme de l’allaitement » qui pointe lol Mais je vais bien 😉
    Merci pour ton témoignane, autre Lucile 😉

  2. bonjour,
    waouh! je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis! je me sens souvent extrémistre de l’information lactée et surtout j’ai le coeur qui se serre quand je vois un bébé au bib, et une maman qui s’explique, qui me donne ses raisons (alors que je n’ai rien demandé…) et que je me dis zut! si elle avait été informée…
    merci pour ce beau témoignage.
    bonne continuation.
    Marion, maman de lucile, allaitée 32 mois (oué je suis trop fière de nous!!! 😉 )

  3. Très beau témoignage 🙂 Je vous souhaite encore des mois de tétées !
    Pour mon petit garçon et moi 34 mois d’allaitement et c’est que du bonheur ❤

  4. Merci Lucile pour ce beau témoignage! Et oui, nos enfants nous apprennent tellement de choses ♥ !!!

  5. J’allaite ma coquine depuis 13 mois déjà… et je n’en reviens pas! Les débuts de mon allaitement ont été trrrrrès difficiles: blessures, crevasses, douleurs intenses et ce, jusqu’à 2 mois! Mais j’ai persévéré et j’en suis très fière! Merci à mes sages-femmes, marraines d’allaitements et autres mamans qui m’ont soutenue! Merci à ma merveilleuse petite fille qui continue à venir se blottir sur sa maman en toute confiance, malgré son désir d’indépendance et de découvertes de la vie! – Laurence (et Marina, alias Marinette-la-coquinette)

  6. Je me reconnais dans ce récit aussi, à quelques détails près, avec ma fille… nous en sommes à plus de 10 mois d’allaitement et j’espère vraiment que cela va durer encore et encore…
    Vive l’allaitement 🙂

  7. Quelle jolie histoire faite d’amour et de lait, bravo, quelle chouette détermination! tu as du braver quand même pas mal d’épreuves…ici c’est ma 4 ème et l’allaitement est toujours la même source d’amour, de partage, de fierté…

  8. 🙂 Ce dernier paragraphe fait écho en mois!
    Sauf que notre puce, elle dort mieux dans son lit (qui est dans notre chambre). 🙂

    Je viens de reprendre le travail et j’espère pv tirer mon lait le plus longtemps possible!

  9. Magnifique témoignage qui me met les larmes aux yeux. Avec mon crapaud on en est à 13 mois d’allaitement et j’ai tiré mon lait à mon travail pendant 6 mois (plus besoin aujourd’hui). Moi aussi j’ai découvert un univers que je ne connaissais pas et que je trouve fabuleux et je souhaiterai que toutes les mamans puissent connaitre ce lien magique.

  10. Bravo!!!!
    Moi je suis la maman d’une princesse de 3 semaines.
    Je suis en allaitement mixte 😦 : faible poids à la naissance et perte de poids ensuite; ma puce trop faible pour teter!
    Je rêve de maintenir l’allaitement maternel et de de passer en en exclusivité même!
    Mais je suis découragée et je le sens toute seule et le pire et que ma fille s’endort au sein après 2 à 3 déglutitions!
    Avez vous des conseils à me fournir? Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s